PSG - Dortmund (2-0) : Neymar et Bernat qualifient Paris, les notes

Neymar peut avoir le sourire, le PSG est qualifié pour les quarts

Vainqueur 2 buts à 0 à huis clos du Borussia Dortmund, le PSG s'est qualifié ce mercredi soir pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, une première depuis l'édition 2015-2016. Pleins de maîtrise en première période et devant au score grâce à des réalisations de Neymar (28e) et de Juan Bernat (45e+1), les Parisiens ont reculé après la pause mais ont réussi à contenir une équipe du Borussia globalement décevante.

PSG : Kimpembe et Marquinhos infranchissables

Presnel Kimpembe (8) : bougé par Haaland au match aller, l'athlétique défenseur central du PSG a pris sa revanche. Très présent physiquement et vif dans ses jaillissements, il a parfaitement couvert Bernat quand celui-ci était pris dans son dos et a réussi un sauvetage très important en première mi-temps face à l'attaquant norvégien (22e). Quelques petites erreurs de relance sans conséquence. Monstrueux.

Angel Di Maria (7) : étincelant techniquement, l'Argentin a éclairé offensivement la soirée de son équipe. Passeur décisif pour Neymar sur corner - sa 21e offrande de la saison toutes compétitions confondues - il avait délivré quelques minutes auparavant une magnifique passe en profondeur pour Cavani (25e). Au diapason de ses partenaires sur le plan défensif, il n'a pas été avare de ses efforts.

Marquinhos (7) : capitaine et patron de la défense parisienne en l'absence de Thiago Silva, il a prouvé ce mercredi soir que ce rôle lui allait comme un gant. Performant individuellement et surtout très important pour guider ses partenaires lors des temps faibles parisiens, il a également assuré dans les relances et parfaitement épaulé Kehrer. Indispensable en défense centrale quand il évolue à ce niveau-là.

Neymar (6) : désinvolte et agaçant à Dortmund, le génie brésilien était passé en mode combattant et généreux pour cette confrontation retour. Rigoureux dans ses efforts défensifs et capable même d'harceler le porteur de balle adverse, le soliste de ces derniers temps s'est transformé en joueur oeuvrant pour le collectif. Gêné par une blessure à l'épaule contractée en début de match, cela ne l'a pas empêché d'inscrire de la tête le premier but de son équipe et de placer quelques accélérations qui auraient pu faire mouche. Il est malheureusement un peu retombé dans ses travers en fin de match et a pris un carton jaune pour s'être pris le bec avec Emre Can, exclu sur le coup.

Leandro Paredes (6) : sans être exceptionnel, le milieu argentin a apporté de l'agressivité et du vice au milieu de terrain du Paris Saint-Germain. Bien aidé par son compère Idrissa Gueye, il a orchestré le jeu grâce à sa position reculée et surtout empêché les milieux adverses de s'exprimer. Le voir avec un statut de titulaire régulier dans cette équipe ne serait vraiment pas un scandale au vu de son style de jeu.

Les autres joueurs du PSG

Keylor Navas (6) ; Thilo Kehrer (5) ; Juan Bernat (6) ; Idrissa Gueye (6) ; Pablo Sarabia (6) : Edinson Cavani (5)

Dortmund : Haaland a été muselé

Lukas Piszczek (3) : si bon au match aller, le défenseur central polonais a failli ce mercredi soir. Outre son erreur d'alignement sur l'occasion manquée par Cavani (25e), il se fait devancer par Bernat sur le deuxième but du PSG. Moins pressant sur Neymar qu'à l'aller, il a été le maillon faible de la défense à trois du Borussia.

Thorgan Hazard (3) : discret au match aller, l'ailier du Borussia n'a pas montré un meilleur visage au retour. Invisible lors de la première demi-heure, il s'est un tout petit peu réveillé en fin de première période, décochant une frappe un peu trop croisée à la 41e, avant de disparaitre de nouveau après la pause. Très décevant et remplacé par Julian Brandt (69e).

Axel Witsel (3) : le milieu de terrain belge a vécu un match bien différent qu'il y a trois semaines. Si dominant avec son compère Emre Can au Signal Iduna Park, le milieu du Borussia n'a cette fois-ci pas résisté à l'activité de Paredes et de Gueye. Beaucoup trop discret et remplacé par Giovanni Reyna (71e).

Erling Braut Haaland (4) : il est bien redescendu de son nuage sur lequel il était depuis son arrivée en provenance de Salzbourg. Averti d'entrée de jeu pour un vilain coup de coude donné à Paredes, il est apparu usé physiquement et psychologiquement. Étouffé durant 90 minutes par Marquinhos et Kimpembe, il ne s'est créé aucune occasion et n'a jamais donné l'impression de pouvoir sauver son équipe ce coup-ci.

Jadon Sancho (6) : l'Anglais a été le seul côté Dortmund à porter un peu le danger devant le but de Navas. Sa technique et sa vivacité ont parfois gêné les Parisiens et il a été l'auteur des deux seuls frappes cadrées de son équipe (36e et 38e), celles-ci étant cependant facilement stoppées par le Costaricien. Trop esseulé.

Les autres joueurs de Dortmund

Roman Bürki (6) ; Achraf Hakimi (4) ; Mats Hummels (5) : Dan-Axel Zagadou (5) ; Raphaël Guerreiro (4) ; Emre Can (4)

Par Nicolas
Publié le 12 mars 2020 à 08:43 | mis à jour le 12 mars 2020 à 08:43

Facebook
Twitter
email
Whatsapp