Mercato : Après Mbappé, un autre sale tour du Real au PSG ?

Après l’arrivée de Kylian Mbappé cet été, le Real Madrid continue de viser de grands joueurs pour l’avenir. Achraf Hakimi, ancien formé du club, est la prochaine cible en vue pour 2026, tandis qu’Alphonso Davies pourrait renforcer le flanc gauche.

PSG : Hakimi, le futur de la défense du Real Madrid

Après que le Real Madrid a signé Kylian Mbappé gratuitement cet été, le club affiche un appétit d’ogre puisqu’il prévoit de récupérer Achraf Hakimi gratuitement en 2026. Ce dernier, très proche de l’attaquant français, a été très touché par son départ. De plus, Hakimi est formé à Madrid, ce qui constitue pour le Real une situation idéale pour récupérer le latéral marocain.

Comme c’est le cas pour tous les différents postes, le Real Madrid essaie de rajeunir son équipe. D’abord les attaquants, où ils ont petit à petit remplacé des joueurs comme Bale, Asensio, ou Benzema par Vinicius, Rodrygo, Bellingham et désormais Mbappé. Pareil au milieu, où Kroos prend sa retraite cet été, mais son poste n’est pas laissé vacant puisque des joueurs comme Valverde, Camavinga ou Tchouaméni sont aptes à reprendre le poste.

C’est désormais le cas pour les latéraux. Des joueurs comme Vasquez et Carvajal commencent à prendre de l’âge. Même s’il leur reste un peu de temps, il faut penser au futur. Selon As, le Real va prolonger d’un an le contrat de Lucas Vasquez et devrait prolonger aussi celui de Carvajal qui se termine en 2025. De quoi assurer en attendant l’arrivée d’Achraf Hakimi en 2026, date de sa fin de contrat avec le PSG.

Davies en fin de contrat, une aubaine pour le Real

...

Le Real Madrid espère utiliser son pouvoir d’attraction pour convaincre Hakimi de ne pas prolonger. Une méthode qui a souvent été utilisée par le Real et n’est pas sans rappeler que Kylian Mbappé est, lui aussi, parti libre avec cette méthode.

Les Madrilènes espèrent bien utiliser cette technique pour renforcer le flanc gauche de leur défense. Alphonso Davies est dans le viseur de la Casa Blanca. Il ne reste plus qu’un an de contrat au latéral canadien, et le club devrait attendre la fin de son contrat puisque les dirigeants madrilènes ne sont pas prêts à payer les 60 millions réclamés par le Bayern.