PSG : Tuchel en colère, Neymar se plaint de l'individualisme

PSG : Tuchel en colère, Neymar se plaint de l'individualisme. Publié le 01 décembre 2020 à 09:45

L'heure est à la mobilisation au PSG, à quelques heures d'une rencontre déterminante contre Manchester United en Ligue des champions. Après un match une nouvelle fois décevant contre les Girondins de Bordeaux (2-2), les Parisiens ont mis les choses au clair. Neymar et Thomas Tuchel n'ont pas hésité à élever la voix.

Le nul du PSG contre Bordeaux passe mal

Le PSG n'a pas montré son meilleur visage contre Bordeaux, ce week-end, lors de la 12e journée de Ligue 1. Les joueurs de Thomas Tuchel ont concédé le nul (2-2) et ne se sont pas du tout mis en confiance pour le choc de Ligue des champions contre Manchester United, mercredi (21h). L'entraîneur allemand n'a pas du tout apprécié la partition jouée par son équipe, bourrée de fausses notes. "Je suis très déçu, avait lâché Tuchel après match. Je ne veux pas accepter notre deuxième période. C'était onze individualistes. On ne peut pas jouer en Ligue 1 comme ça. Sans efforts, on ne peut pas gagner. Une fois, ça suffit contre Monaco mais je me suis trompé. J'ai le sentiment qu'on a perdu ce match contre Bordeaux. Je ne peux pas accepter ça." Un changement de cap pour le coach parisien, habitué à défendre son équipes corps et âme.

En interne, du ressentiment et de l'inquiétude

Thomas Tuchel avait promis une explication de texte à ses joueurs. "Je défends toujours mon équipe quand on donne tout, mais aujourd'hui, je ne peux pas. On va en parler et à partir de lundi, on parlera de Manchester", avait-il prévenu. Selon Le Parisien, le coup de gueule a bien eu lieu en interne. "Sans cibler un élément plus qu'un autre, il a pointé du doigt le niveau de jeu affiché et s'est plaint du replacement défensif erratique, a dévoilé le quotidien francilien. Pour conclure, Tuchel n'a pas caché ses sentiments, indiquant que si Paris joue comme face aux Girondins à Old Trafford, ça ne passera pas !" Si Neymar est resté discret auprès de ses coéquipiers, il s'est lui aussi plaint de l'individualisme qui règne au PSG. Une remarque qui "peut faire sourire venant d'un joueur parfois essentiellement soliste, multipliant les touches alors que le mouvement gronde autour de lui", note Le Parisien.

Pour la presse parisienne, "chacun rumine dans son coin" au PSG. "Angel Di Maria ne cache plus ses états d'âmes, quand Kylian Mbappé ne trouve plus le cadre depuis deux rencontres après son doublé à Monaco". Tandis que de leur côté, les recrues Danilo Pereira et Rafinha "se posent parfois des questions sur leur rôle et leur utilité". Le seul joueur qui semble passer un bon moment à Paris en ce moment, c'est Moise Kean, qui joue libéré et sans pression. Malgré tous ces problèmes, Thomas Tuchel a sonné la mobilisation générale, appuyé par Neymar qui ne s'imagine pas sorti de la Ligue des champions dès la phase de poules.





Par Matthieu