Real Madrid : Zinedine Zidane est content de son équipe malgré le nul

Zinedine Zidane est fier de son Real Madrid. Publié par Chemssdine le 10 mai 2021 à 04:30

Alors que le Real Madrid avait une belle occasion de prendre la tête de la Liga à seulement trois journées de la fin, les Merengues ont été contraints de concéder le nul à domicile face à une valeureuse équipe de Séville. Néanmoins, Zinedine Zidane a tenu à féliciter ses joueurs pour leur force mentale.

Zinedine Zidane félicite ses joueurs...

Très attendue, la rencontre entre le Real Madrid et le FC Séville l'était d'autant plus suite au nul entre le FC Barcelone et l'Atletico Madrid la veille. Et après le nul décevant de la veille, Madrilènes et Andalous se sont quittés sur un nul plus agité cette fois. Mené 2-1 à une minute de la fin, le Real a su trouver la force mentale pour inscrire le but du nul en toute fin de match. Un comportement conquérant qui plaît à Zinedine Zidane, qui a tenu à féliciter ses joueurs pour cette force de caractère. "On est contents de notre match, même si on méritait mieux, affirme Zizou. On a eu du mal à démarrer la partie, surtout les 25 premières minutes, mais notre deuxième période a été très bonne. Maintenant, ça ne dépend plus de nous (pour le titre, NDLR), mais on va se battre jusqu'à la fin. Les sensations sont bonnes. J'ai vu mes joueurs s'engager, concentrés, ils voulaient gagner ce match. Je suis très content d'eux. Maintenant il reste trois matches, et on va se battre ."

Le Real Madrid lésé par l'abitrage ?

Un comportement satisfaisant qui aurait pu être mieux payé d'après l'ancien Ballon d'Or, qui a pesté contre l'arbitrage à l'issue du match, ce qui est assez rare pour être souligné. "Je ne comprends pas, concède le Marseillais. S'il y a main, il y a en effet main de Militao mais il y a aussi main de Séville (juste avant). Ce que m'a dit l'arbitre ne m'a pas convaincu. Normalement, je ne parle jamais de cela, mais aujourd'hui je suis un peu en colère. Je fais confiance au football, à tous les gens qui y travaillent... J'ai vu une main de Séville, une main du Real Madrid, et ils ont sifflé contre nous. C'est comme ça." Désormais, il faudra faire un sans-faute du côté de la Maison Blanche pour espérer aller chercher le Graal.





Afficher les commentaires