Real Madrid Mercato: Camavinga au coeur d’une polémique nationale

Real Madrid : Eduardo Camavinga victime de propos racistes en Espagne. Publié par JEAN-LUC D le 11 septembre 2021 à 23:55

À peine présenté à la presse comme nouveau joueur du Real Madrid en provenance du Stade Rennais, Eduardo Camavinga se retrouve au milieu d’une polémique qui enflamme toute l’Espagne et au-delà. En cause, des propos d’une journaliste espagnole.

Eduardo Camavinga victime de propos racistes

Lors de la présentation officielle d'Eduardo Camavinga en tant que nouveau milieu de terrain du Real Madrid, mercredi, une journaliste espagnole s’est attirée les foudres de toute une nation pour des propos racistes tenus à l'antenne. « Este tío es más negro que el traje (ce mec est plus noir que son costard, en VF) », a lâché Lorena Gonzalez sur la RTVE, qui retransmettait en direct l'événement dans son programme Estudio Estadio. Face au tollé médiatique de cette remarquable totalement improbable et scandaleuse, la RTVE a tenu à s’excuser auprès de Camavinga en condamnant des « propos irrespectueux » et « inappropriés à la télévision publique ». En précisant, quand même, que Lorena Gonzalez est une « collaboratrice extérieure » (intervenante de l’émission Estudio Estadio) et non une « membre de l’équipe » de la chaîne.

Lorena Gonzalez s’est excusée pour son dérapage

Rapidement pointée du doigt sur les réseaux sociaux, Lorena Gonzalez a elle aussi tenu à s'excuser, prétextant notamment avoir pensé que les micros étaient fermés à ce moment-là, ce qui n'excuse guère de telles paroles.

« Je comprends que sur les réseaux sociaux, un jugement se crée à mon encontre pour ce commentaire malheureux, mais les insultes, les menaces et le lynchage dont je fais l'objet depuis sont infondés et manquent de bon sens, a-t-elle notamment écrit sur son compte Twitter, avant d'annoncer qu'elle n'apparaîtrait plus sur la chaîne.

J'aurais aimé m'excuser à l'endroit même où j'ai fait un tel commentaire, mais je ne serai pas à Estudio Estadio ce dimanche et je ne voulais pas attendre plus longtemps pour m'excuser et remercier mes collègues, ma famille et mes amis pour le soutien qu'ils me témoignent. Ils savent quels sont mes idéaux, mes convictions et mes valeurs, qui sont loin, très loin du racisme. » La journaliste s'est également retirée des réseaux sociaux.





Afficher les commentaires