OL : Coup de pression de Peter Bosz sur Bruno Guimaraes

Bruno Guimaraes a réalisé une belle prestation avec l’OL face au RC Strasbourg, Publié par Timothée Jean le 13 septembre 2021 à 16:25

Ce week-end, Bruno Guimaraes a réalisé une belle prestation lors de victoire de l’Olympique Lyonnais face au RC Strasbourg (3-1). Mais si l’international brésilien a été performant sur le terrain, Peter Bosz a des exigences encore plus élevées.

OM : Guimaraes intraitable face au RC Strasbourg

C'est une deuxième victoire consécutive pour l’ Olympique Lyonnais. Après avoir battu le FC Nantes, les Lyonnais ont enchainé ce dimanche. Ils ont remporté une brillante victoire face au Racing Club de Strasbourg Alsace (3-1). Ce match a été une démonstration de force des Gones, guidés par un intraitable Bruno Guimaraes.

Auteur d’une passe décisive et d’une seconde mi-temps de grande qualité, l’international brésilien a régalé dans l’entrejeu lyonnais. À l’issue de la rencontre, il s’est d’ailleurs réjoui de ses belles performances à l' Olympique Lyonnais cette saison. « C’était magique, c’était mon 50e match avec l’Olympique Lyonnais. Je n’ai jamais ressenti ça en jouant ici. Je me sens ici chez moi. Cela fait plaisir de jouer comme ça », a-t-il déclaré au micro de Prime Video. Mais Bruno Guimaraes ne devrait pas s’enflammer si vite, il vient d’ailleurs de recevoir un message clair de la part de son entraîneur Peter Bosz.

Peter Bosz met la pression sur Bruno Guimaraes

En effet, le patron du banc de l' OL, Peter Bosz, s’est montré très exigeant envers son milieu de terrain, rappelant que le milieu de terrain brésilien avait perdu trop de ballons en première période. Pour lui, Bruno Guimaraes peut encore mieux faire. « Bruno Guimaraes a été très bon, oui, mais en première période il a perdu trop de ballons même s'il fait une passe décisive fantastique. Tous les joueurs peuvent perdre des ballons, pas de problème c'est le foot, mais pas lui. Lui, c'est sa première qualité de ne pas le perdre », a expliqué Peter Bosz en conférence de presse.





Afficher les commentaires