Tottenham Mercato : À peine arrivé, Conte demande un espoir français

Tottenham Mercato : Conte pense à Badiashile pour sa défense. Publié par Thomas le 05 novembre 2021 à 18:45

À peine arrivé sur le banc de Tottenham, Antonio Conte aurait déjà demandé à sa direction un grand espoir du championnat de France.

Tottenham Mercato : Conte veut piocher à l’AS Monaco cet hiver

C’est le gros évènement de la semaine en Premier League. Après avoir licencié son entraîneur Nuno Espirito Santo, Tottenham a frappé un grand coup en signant Antonio Conte, sans club depuis cet été. Fort de ses passages victorieux à la Juve, Chelsea et plus récemment l’Inter Milan, le technicien italien débarque dans le club londonien avec l’étiquette de sauveur.

Actuellement 9e de Premier League, les Spurs entament progressivement leur révolution, et pensent déjà à renforcer leur effectif dans tous les secteurs. Si les dirigeants de Tottenham s’attèlent en interne pour signer rapidement le milieu de terrain de l’AC Milan, Franck Kessié, c’est peut-être en défense que le club anglais actera son premier transfert de marque. Tout juste arrivé sur le banc des Spurs, Antonio Conte aurait d’ores et déjà annoncé à ses supérieurs la cible principale en défense pour l’année 2022, et c’est un grand espoir de Ligue 1.

Comme l’avance le média espagnol Fichajes.net, l’ancien coach des Nerazzurri aurait jeté son dévolu sur Benoît Badiashile de l’AS Monaco, un des joueurs les plus prometteurs du championnat de France et d’Europe en défense central. Antonio Conte piste le joueur depuis son passage à l’Inter, et compte passer à l’action rapidement pour renforcer son arrière-garde.

Sous contrat jusqu’en 2024 sur le Rocher, Badiashile est voué à un très grand avenir à seulement 20 ans, et fait le bonheur de Niko Kovac cette saison dans l’axe de la défense aux côtés de Guillermo Maripán. Le principal problème pour Tottenham reste de convaincre le board monégasque, connu pour être dur en affaire, notamment quand il s’agit de jeunes pépites. Aucun doute, Fabio Paratici et Daniel Levy devront mettre la main au portefeuille pour révolutionner l'arrière garde.

Afficher les commentaires