OGC Nice : Énorme aveu de Galtier à la défaite face à Strasbourg

Après la défaite de l’ OGC Nice face à Strasbourg (3-0), Christophe Galtier a fait son mea-culpa. Publié par Timothée Jean le 06 décembre 2021 à 12:11

Après la défaite de l’ OGC Nice face à Strasbourg (3-0), Christophe Galtier a fait son mea-culpa en conférence de presse. Il a désigné le responsable de cet échec.

OGC Nice : Galtier désigne le responsable de la défaite contre Strasbourg

Après un début de saison convaincant , l’ OGC Nice marque désormais le pas en championnat. Pire, le club niçois a chuté ce samedi face au Racing Club de Strasbourg Alsace dans le cadre de la 17e journée de Ligue 1. Les Aiglons se sont inclinés (3-0) face à une solide équipe du RCSA et enchainent une troisième défaite à domicile sans marquer de buts. Une spirale négative qui suscite diverses critiques contre le Gym.

Si Andy Delort et ses coéquipiers ont sombré dans leur stade Allianz Riveira, Christophe Galtier n’a pas voulu accabler ses joueurs. L’entraîneur de l’OGC Nice s’est lui-même placé sur le banc des accusés, assurant qu’il est le principal responsable de ce fiasco. « Je suis obligé de faire mon autocritique. Croyez-moi qu’elle est très dure. Très dure. Et je suis le seul responsable de ce qu’on ne voit plus. Ce n’est pas de la colère, ni de la frustration. C’est une remise en question profonde de ce que doit être notre manière de jouer », a-t-il avoué en conférence de presse.

Galtier pointe du doigt les erreurs défensives

Si Christophe Galtier compte se remettre en question, l’entraineur de l’OGC Nice n’a pas pour autant caché sa frustration. Il a pointé du doigt les « erreurs défensives » de son équipe. « Les matchs à domicile se suivent et se ressemblent avec peu de contenu, et avec beaucoup d'erreurs défensives. Au bout de 26 ou 27 minutes, Strasbourg aurait pu avoir fait la différence. Il n'y a plus de circuits préférentiels de jeu, de dédoublements, d'animation, même si nous avons eu deux situations d'égalisation. On fait trop de fautes défensives, et on ne déséquilibre plus personne devant », a-t-il ajouté.

Afficher les commentaires