Vente de Sadio Mané en Arabie Saoudite : Une contrariété pour l’OM

Le mercato estival réserve toujours son lot de surprises. Sadio Mané, annoncé dans le viseur de l’OM, est en route pour l’Arabie Saoudite. Le talentueux attaquant sénégalais aurait pourtant pu changer le niveau de l’Olympique de Marseille ainsi que son statut dans ce sport en rejoignant la Ligue 1.

Mercato : Sadio Mané ne viendra finalement pas à l’OM

L’annonce du futur transfert Sadio Mané vers Al Nassr a rapidement fait le tour des médias sportifs et des réseaux sociaux, laissant les supporters marseillais partagés entre étonnement et frustration. Sadio Mané, figure emblématique de Liverpool ces dernières saisons, a été un élément clé de l’équipe de Jürgen Klopp, participant activement à l’incroyable réussite des Reds en Premier League et en Ligue des Champions avant de filer au Bayern Munich.

Pour l’OM, où les supporters militaient pour la venue de Sadio Mané, ce choix du joueur de filer en Arabie Saoudite est un mauvais coup. Selon L’Équipe, le buteur sénégalais aurait donné son accord aux dirigeants d’Al Nassr, club où évolue Cristiano Ronaldo.

Le montant du transfert n’a pas été dévoilé, mais il est fort probable que les Saoudiens aient dû débourser une somme colossale pour s’attacher les services de Sadio Mané. Si le Bayern Munich ne le laissera pas partir pour moins de 25 millions d’euros, le joueur lui pourrait toucher un salaire annuel estimé à 50 millions d’euros.

Les raisons du choix de Mané de rejoindre l’Arabie Saoudite

...

C’est d’ailleurs cette forte rémunération qui justifierait le choix de Mané, engagé financièrement auprès de plusieurs associations dans son pays le Sénégal, de filer en Arabie Saoudite. Notons que le footballeur a construit dans son village natal un hôpital bien équipé et une école où les meilleurs joueurs sont récompensés chaque année par le joueur.

Le club phocéen qui vient en plus de se séparer de Dimitri Payet aurait été bien aidé par l’arrivée de Sadio Mané sous son maillot. Pour cela, le sénégalais aurait dû réduire drastiquement le salaire (22 millions EUR) qu’il perçoit au Bayern Munich. Avec le montant de 25 millions d’euros qu’attendraient les dirigeants bavarois, l’Olympique de Marseille n’avait littéralement aucune chance de rivaliser dans ce dossier.