Révolution au Stade Rennais : François Pinault imite le PSG

Afficher l’index Masquer l’index

La révolution dont rêve Nasser Al-Khelaïfi pour le PSG a-t-il contaminé François Pinault au Stade Rennais ? En tout cas, le propriétaire du SRFC veut lui aussi rêver grand pour son club.

Le Stade Rennais veut quitter le Roazhon Park

Face au refus de la Mairie de Paris de vendre, Nasser Al-Khelaïfi a annoncé que le Paris Saint-Germain prépare son départ du Parc des Princes avec un projet de construction d’un stade flambeau neuf d’une capacité de plus de 60.000 places. Une ambition que partage également le propriétaire du Stade Rennais.

Rénové en 2004, le Roazhon Park semble désormais trop petit pour les dirigeants rennais. Il faut dire que cette saison, l’enceinte des Rouges et Noirs a quasiment affiché complet à chaque rencontre de Ligue 1, avec un taux de remplissage de 95% et une moyenne de 27.661 spectateurs par an. D’après Ouest-France, des négociations sont en cours entre la Mairie de Rennes et la direction du club entraîné par Julien Stéphan une extension de l’enceinte sportive de 29.778 places.

À lire Mercato : L’ASSE fonce sur une piste à Grenoble Foot

« Nous allons poursuivre les travaux sur le projet d’agrandissement, auquel je ne suis pas opposée, pour explorer les possibilités », a confirmé Nathalie Appéré, Maire de Rennes. Sauf que, cela ne semble plus convenir au propriétaire du Stade Rennais.

Pinault veut un nouveau stade de 45.000 places pour le SRFC

En effet, François Pinault, à l’instar de Nasser Al-Khelaïfi, rêve désormais très grand pour son club. En effet, au micro du média régional Ouest-France, le milliardaire français a clairement affiché son ambition de voir le Stade Rennais déménager dans un stade entièrement neuf avec une plus grande capacité d’accueil.

« Face au choix entre rénover le stade actuel ou en construire un nouveau, la ville considère toutes les options, ce qui est logique. Nous estimons qu’un nouveau stade est nécessaire pour répondre à nos besoins en termes de capacité », a déclaré l’homme d’affaires de 87 ans, qui semble avoir déjà identifié le site du futur stade et tout prévu pour son financement.

« Il existe une friche industrielle disponible à La Barre-Thomas (NDLR, située à quelques hectomètres sur la route de Lorient), ancien site de la première usine Citroën, de l’autre côté de la rocade. Nous pourrions l’acquérir pour y bâtir un nouveau stade de 45.000 places. L’architecte Jean Nouvel, un ami, est prêt à s’engager dans ce projet. Cet investissement serait entièrement financé par ma famille », précise François Pinault.

À lire Mercato : L’offensive de l’OL pour un gros transfert se confirme

Et tout logiquement, cette option du fondateur des sociétés Artémis et Kering n’est pas du goût des autorités municipales de Rennes, qui ne veulent pas laisser un Roazhon Park vide, en plus de devoir réaliser des travaux de voirie pour organiser la circulation vers la nouvelle enceinte.


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !



Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :