PSG : Minable, pathétique, Tuchel perd ses nerfs et dégoupille

PSG : Minable, pathétique, Tuchel perd ses nerfs et dégoupille. Publié par Matthieu le 25 novembre 2020 à 09:30

Le PSG s'est imposé dans la douleur face au RB Leipzig (1-0), mardi soir lors de la 4e journée de Ligue des champions. Un succès difficile mais ô combien important pour les Parisiens, qui joueront leur qualification à l'occasion des deux dernières journées. Face aux critiques des médias, Thomas Tuchel a piqué une colère en conférence de presse et n'a pas été épargné après match.

Le PSG de Thomas Tuchel gagne-petit

Si elle est déterminante pour l'avenir du club en Ligue des champions, la victoire du PSG contre le RB Leipzig (1-0) en Ligue des champions, sur un penalty de Neymar en début de match, n'a rassuré personne. "Pour moi, c'est un véritable braquage. Un braquage sans arme, a lâché Mickaël Madar, consultant pour L'Equipe. Tu ne peux pas offrir une telle prestation au Parc des Princes, même s'il n'y a pas de spectateurs. Il y avait tout à revoir dans cette équipe. Regardez la défense et le milieu de terrain, il n'y avait aucun espace entre les lignes. Par contre, entre l'attaque et le milieu, il y avait bien soixante-dix mètres." Manque d'ambition, de solidarité, de créativité... Il a manqué beaucoup de choses dans les rangs du PSG. "La seule fois où ils se sont vraiment montrés solidaires, c'est lors des deux dernières minutes quand on a vu Neymar et Mbappé se lever pour encourager leurs partenaires alors qu'ils étaient sur le banc", selon l'ancien Parisien, qui a qualifié le match du PSG de "pathétique".

Même son de cloche du côté du consultant de Canal+, Pierre Ménès. "Quand tu as Neymar et Mbappédans ton équipe et que tu dois absolument gagner, tu ne peux que jouer l’offensive, surtout face à une équipe portée vers l’avant et qui connaît quelques problèmes défensifs. Tu prends des risques, tu attaques, tu joues avec quatre joueurs offensifs. Mais bien sûr que non ! Thomas Tuchel a décidé tout l’inverse avec une tactique de gagne-petit, pour ne pas dire de pleutre. Et quand tu veux jouer comme un pleutre, tu joues comme un pleutre", a sévèrement taclé le chroniqueur. Comme Madar, Ménès a vu dans la victoire du PSG un braquage : "En plus, Paris a remporté ce match informe grâce à un penalty-cadeau. Je ne comprends toujours pas comment la VAR n’a pas invalidé cette décision en revoyant les images. Et le pire, c’est que le PSG mériterait d’être éliminé, mais fait une bonne affaire en prenant le goal-average particulier à Leipzig."

Thomas Tuchel s'emporte en conférence de presse

Cette "victoire minable" qui "fait mal au football", dixit Pierre Ménès, a contenté Thomas Tuchel, l'entraineur du PSG, qui s'est énervé en conférence de presse face aux questions relatives à la pauvreté du jeu parisien et de son manque d'ambition. "On a joué aujourd'hui pour faire quoi ? Avec cette équipe et ces blessures ? Qu'est-ce que vous attendez ? C'était le défi de gagner et on a gagné. Si vous dites que c'est plus important de bien jouer, mais pas de gagner, c'est votre avis. Pas le mien. Le plus important avant le match, c'était de gagner", a d'abord sèchement répondu le coach allemand du Paris SG. "J'ai l'impression que vous demandez toujours la même chose, que ce sont toujours les mêmes questions, s'est-il ensuite emporté. Posez la question au vestiaire si vous avez les couilles de le faire ! Parce que les joueurs sont morts. Morts ! Ils ont tout donné, avec leur coeur ! Je suis fatigué, je suis fatigué de répondre aux questions sur vos attentes. Fatigué. Si vous avez le courage, vous pouvez poser cette question au vestiaire. Vous allez y trouver des gars qui sont finis et qui ont tout donné !" Le PSG a certes gagné, mais semble avoir encore un peu plus perdu en sérénité mardi soir...

Afficher les commentaires