Stade Rennais : Une campagne de C1 qualifiée de désastreuse

Julien Stéphan, entraîneur du Stade Rennais Publié par ALEXIS le 09 décembre 2020 à 17:20

Le Stade Rennais ne pouvait plus rien espérer en Ligue des champions lors de son dernier match contre le FC Séville. Éliminée prématurément, l’équipe de Julien Stéphan jouait pour sauver son honneur. Mais, ils se sont encore inclinés (3-1), pour la cinquième fois en six matchs. Un vrai « désastre » selon Pierre Ménès.

Stade Rennais : Ménès sans pitié pour le SRFC

Avec un seul point au compteur, le Stade Rennais était déjà éliminé pour la suite de la Ligue des champions, mais aussi pour une possible qualification en seizièmes de finale de la Ligue Europa. Dans le groupe H, les places étaient déjà figées avant la sixième et dernière journée de la phase de poule. Chelsea et le FC Séville étaient assurés de finir aux première et deuxième places qualificatives pour les huitièmes de finale. Le FC Krasnodar, lui, tenait déjà son billet pour être reversé en Ligue Europa. Quant au Stade Rennais, il jouait contre Séville pour l'honneur. Un honneur qu’il n’a pas réussi à sauver contre un adversaire qui n’avait pas d’enjeu dans la rencontre.

Dans son commentaire sur la campagne européenne du SRFC, Pierre Ménès ne fait pas de cadeau à l’équipe de Julien Stéphan battue au Roazhon Park (3-1). « Ce que je constate, c’est que le Stade Rennais a encore perdu et a encore pris trois [buts, ndlr] », a-t-il commenté sur son blog. « Je ne ferai pas plus de commentaires, sauf peut-être que cette campagne européenne des hommes de Stéphan a été un désastre, avec au final un seul point au compteur en six matchs, ce qui est famélique », a jugé le chroniqueur sportif.

Le triste bilan de l'équipe de Stéphan

Qualifié directement pour la phase de poule de la Ligue des champions, le Stade Rennais a démarré la campagne sur une mauvaise note. Il a été accroché par le FC Krasnodar, lors de la première journée (1-1). Les Rennais ont enregistré ensuite cinq défaites : deux contre Chelsea (3-0 et 1-2), deux autres face au FC Séville (1-0 et 1-3) et une contre Krasnodar (1-0) en Russie. Soit onze buts concédés pour trois buts marqués. L’équipe de Julien Stéphan a donc fini avec un point.



Afficher les commentaires