Stade Rennais : La famille Pinault se pose des questions...

Stade Rennais : La famille Pinault se pose des questions... Publié le 06 janvier 2021 à 19:50

Le Stade Rennais subit de plein fouet la crise financière liée à celle du Covid-19 et le président du club breton, Nicolas Holveck, a révélé le spectaculaire montant des pertes pour le SRFC cette saison. Un bilan qui inquiète, notamment auprès de la famille Pinault, unique actionnaire du SRFC.

40 millions d'euros de perte pour le Stade Rennais

Covid-19, Mediapro... Voilà des termes qui terrorisent les présidents des clubs de Ligue 1. Les pertes engendrées par le fiasco complet du diffuseur sino-espagnol et les restrictions liées à la crise sanitaire ont mis les clubs de football professionnel dans un sacré pétrin. Le président du Stade Rennais, Nicolas Holveck, a fait le bilan de cette année catastrophe au micro de France Bleu. "Une saison en championnat avec Coupe d’Europe représente à peu près 15 millions d’euros en billetterie et hospitalité. Ce sera donc presque 15 millions d’euros de perte, puisqu’on a fait quelques matches avec quelques supporters tout de même, a révélé le président du SRFC. L’année dernière sur la fin de saison, en termes de droits TV, sponsoring et vente de tickets, nous avions perdu 20 millions d’euros. Ça fait 40 millions d’euros, ce qui sera peut-être l’ordre de grandeur des pertes du Stade Rennais cette saison."

Holveck et Pinault discutent...

Un vide dans les caisses qu'il va falloir combler à un moment ou à un autre, mais pour combien de temps ? Le public n'est toujours pas revenu dans les stades et une saison blanche se dessine pour les supporters. De quoi inquiéter la famille Pinault, unique actionnaire du Stade Rennais. "La chance qu'on a, c'est qu'on part sur des bases saines à Rennes : le club n'est pas endetté du tout, de par notre actionnariat. Ces pertes devront forcément être comblées, ça c'est une évidence. Après, est-ce qu'on devra les combler sur un an ou sur plusieurs années ? On en discute avec l'actionnaire", a expliqué Nicolas Holveck. Des questions auxquelles il faudra rapidement trouver des réponses, avant de changer le football de A à Z ? "C'est certain que l’ensemble du football français va être impacté de façon incroyable", a concédé Holveck.

Le président du Stade Rennais s'était exprimé sur le sujet au terme de l'année 2020 et de la victoire des hommes de Julien Stéphan face au FC Metz (1-0). "Il faut repenser complètement notre produit, puisqu'on voit que sa valeur n'est plus celle qu'on avait imaginée. Il va falloir se refonder de fond en comble, tant sur la gouvernance que sur la partie sportive. Il ne faut pas avoir peur de révolutionner le football français. Il faut peut-être penser à des formats différents, avec des matches intéressants jusqu'à la fin de saison." À voir, à terme, si la révolution chère au président des Rouge et Noir a bien lieu.





Par Matthieu