Real Madrid : Zidane voit rouge en conférence de presse

Real Madrid : Zidane voit rouge en conférence de presse Publié par Matthieu le 05 février 2021 à 20:30

Les temps sont durs pour Zinédine Zidane au poste d'entraîneur du Real Madrid. Le technicien français ne veut plus entendre parler de sa possible éviction, en raison des mauvais résultats du club madrilène, et n'a pas hésité à le faire savoir en conférence de presse, alors que les Merengue affrontent la lanterne rouge de Liga, Huesca, samedi après-midi (16h15).

Le départ de Zinédine Zidane sur toutes les lèvres

Le Real Madrid en loin d'être guéri. Après avoir évité de peu une élimination qui aurait été catastrophique dès la phase de poule de la Ligue des champions, les Madrilènes ne brillent pas vraiment en ce début d'année 2021. Les joueurs de Zinédine Zidane ont été humiliés en Coupe du Roi par Alcoyano, club de troisième division, il y a deux semaines. Vainqueurs à Alavés dans la foulée, ils ont rechuté à domicile contre Levante (0-1). Le Real pointe à la troisième place de Liga, à égalité avec le FC Barcelone, mais déjà à dix points du voisin, l'Atlético de Madrid, qui a en plus un match en moins. Conforté à la tête de l'équipe première malgré cette situation inquiétante, l'avenir de Zizou semble dépendre des résultats du Real Madrid en Ligue des champions, alors qu'approchent à grands pas les huitièmes de finale contre l'Atalanta Bergame, une confrontation piégeuse face au quart de finaliste de la dernière édition.

L'entraîneur du Real Madrid très en colère

Mais le coach du Real Madrid ne veut plus entendre parler de son éventuelle éviction et l'a fait savoir. "J'ai l'impression qu'ici, à chaque conférence de presse, on me dit que je peux partir aussi vite que je suis arrivé", a regretté Zinédine Zidane. "Est-ce que ça me fait plaisir d'entendre que je suis dehors à chaque fois qu'on fait un mauvais match ? Eh bien non, je ne suis pas content. Je suis remonté, remonté contre la presse car j'estime que je ne mérite pas ce traitement, a fustigé le champion du monde 1998. J'ai envie qu'on me laisse tranquille au moins cette saison, qu'on me laisse travailler avec mon équipe, avec tous mes joueurs. Je veux juste du respect. Et en fin de saison, si je n'y suis pas arrivé oui, il faudra changer. Je l'ai toujours dit, j'ai toujours assumé mes responsabilités. Je suis un peu remonté, mais heureusement, j'ai envie de m'en sortir, de m'affirmer." Et le temps presse pour le Real Madrid, qui va aborder les huitièmes de finale de Ligue des champions sous pression.

Afficher les commentaires