Stade Rennais : Crise, Stéphan répond à Florian Maurice

Le Stade Rennais dans le dur en Ligue 1 Publié par Ange A. le 25 février 2021 à 08:30

Après un début de saison prometteur, le Stade Rennais n’y parvient plus en championnat. À la veille de la réception de l’OGC Nice ce vendredi, Julien Stéphan a réagi au coup de pression de Florian Maurice. Le directeur technique du SRFC avait fait part de sa frustration suite aux mauvais résultats du club.

Le Stade Rennais en quête de succès contre Nice

Le Stade Rennais traverse une période compliquée. Avec sa récente élimination en Coupe de France, Rennes n’a plus que le championnat à jouer cette saison. Le club breton voudra notamment décrocher une place européenne au terme de la saison 2020-2021. Mais avec sa 8e place actuelle, le SRFC est encore loin d’atteindre son objectif. Surtout que les récentes performances des Rouge et noir amenuisent leurs chances de qualification en Coupe d’Europe. Les hommes de Julien Stéphan restent sur cinq matchs sans victoire (3 défaites et 2 nuls) en Ligue 1. Suffisant pour irriter Florian Maurice. Le directeur technique du club breton avait poussé un coup de gueule après le revers de Rennes contre Saint-Étienne (0-2). Avant d’affronter Nice ce vendredi, l’entraîneur rennais a été interpellé suite à la sortie du dirigeant breton.

Stéphan sur la même longueur d’onde que Maurice

Julien Stéphan réagit à la sortie de Maurice

Pour Julien Stéphan, la récente sortie de Florian Maurice est « logique et légitime ». Le technicien de 40 ans assure ne pas avoir une pression supplémentaire suite aux propos du directeur technique du Stade Rennais. Il y voit une piqûre de rappel de la part de sa direction. « Je n’ai pas de pression supplémentaire par rapport à ça. On est tous devant nos responsabilités de la première à la dernière journée. On ne fait pas exprès de traverser une période plus creuse. On essaie, on s’accroche et on corrige. On travaille pour renverser le cours des choses, tout simplement », a expliqué le coach du SRFC cité par L’Équipe.



Afficher les commentaires