FC Nantes Mercato : Kita tient déjà son coach pour la Ligue 2

Waldemar Kita, président du FC Nantes. Publié par JEAN-LUC D le 24 avril 2021 à 22:25

Nommé en février dernier avec pour mission de maintenir le FC Nantes en Ligue 1, Antoine Kombouaré est encore très loin d’y parvenir. De son côté, le président nantais Waldemar Kita aurait déjà sa petite idée sur l’identité de l’entraîneur qui va diriger son club en cas de descente en Ligue 2.

Waldemar Kita a pris sa décision pour Antoine Kombouaré

Même si mathématiquement il existe encore des chances pour le FC Nantes, Antoine Kombouaré et ses hommes se dirigent tout droit vers une relégation en Ligue 2. Actuellement 19e au classement de Ligue 1, les Canaris n’ont plus droit à l’erreur durant les cinq prochaines rencontres restantes de la saison. Une équation difficile qui aurait fait comprendre à Waldemar Kita qu’il serait mieux de se préparer pour la Ligue 2 la saison prochaine. Mais alors que le contrat d’Antoine Kombouaré expire le 30 juin prochain, qui pour occuper le banc du FC Nantes dans la division inférieure ?

Le média ESPN croit connaître la réponse puisqu’il révèle ce samedi que le patron du FCN aurait d’ores et déjà sa petite idée sur la question. En effet, selon le média sportif, les décideurs nantais apprécieraient énormément le profil de Kombouaré et envisageraient de lui laisser les rênes de l’équipe en vue d’une remontée en Ligue 1 la saison prochaine, en cas de rétrogradation à l’issue de l’exercice en cours. Kita apprécierait particulièrement la rigueur et la méthode de son entraîneur.

L’homme d'affaires franco-polonais espère donc que l’ancien coach du Paris SG voudra poursuivre l’aventure nantaise même s’il ne parvient pas à obtenir le maintien cette saison.

Kombouaré prêt à relever le défi de la remontée avec le FC Nantes ?

Interrogé sur son avenir il y a un mois, Antoine Kombouaré avait ouvertement fait savoir qu’il ne comptait pas rester au FC Nantes s’il venait à échouer dans sa mission de maintien.

« Il y avait la possibilité de prendre une année même si on descendait. Mais c’était hors de question parce que quand vous avez une mission à remplir, si ça ne marche pas, c’est un échec. Il ne faut pas rester », expliquait l’ancien international français en conférence de presse. Reste maintenant à savoir s’il changera d’avis en cas d’approche de Waldemar Kita.





Afficher les commentaires