Mercato OL : Maxwel Cornet tout proche d'un départ

Mercato OL : Maxwel Cornet proche d'un départ en Allemagne. Publié par Thomas le 19 juillet 2021 à 15:45

Chez les Gones depuis 2015, l’attaquant gauche replacé latéral, Maxwel Cornet, fait l’objet depuis quelques jours de convoitises venant de l’étranger. Selon L'Équipe, le joueur de 24 ans intéresse fortement deux clubs en Europe, le Hertha Berlin en Bundesliga, et Burnley en Premier League. L’ OL ne s’opposerait pas à un départ de son joueur, mais pose ses conditions. Les dirigeants attendent 13 millions d’euros pour lâcher leur latéral. Après Melvin Bard vendu à l’OGC Nice, l’équipe de Peter Bosz s’apprête à laisser filer un nouveau joueur défensif de l’effectif lyonnais.

OL Mercato : Maxwel Cornet courtisé par le Hertha Berlin et Burnley

L’ancien messin ne rentre plus dans les plans du nouveau technicien de l’Olympique Lyonnais, Peter Bosz, et s’ouvre donc à un potentiel départ. Parmi ses prétendants, deux clubs se montrent très intéressés. Tout d’abord en Premier League, où le club de Burnley, qui s’est sauvé in extrémis de la descente en Championship cette saison, est allé se renseigner auprès des dirigeants lyonnais pour connaître les modalités de recrutement de l’international ivoirien de 24 ans. La direction lyonnaise se serait montrée convaincue par les avances faites par le club anglais, et réclamerait 13 millions d’euros dans l’opération. Si Burnley ne se montre pas réticent à l’idée de débourser une telle somme pour Cornet, le club se voit concurrencé par le Hertha Berlin, qui semblerait mieux positionné pour attirer le joueur.

Selon le quotidien sportif, Maxwel Cornet aurait fait part à ses dirigeants de son envie de rejoindre la Bundesliga et le club berlinois, dont il fait sa priorité. Le Hertha Berlin piste l’ivoirien depuis des mois et semble le plus à même d’attirer le joueur. Si un accord venait à être trouvé entre l’ OL et le club allemand, Maxwell Cornet quitterait donc la France, où il avait débuté en 2012 à seulement 16 ans avec le FC Metz.

Afficher les commentaires