OM : Après Nice, de nouvelles sanctions pour Marseille

L'OM de nouveau frappé par la LFP Publié par Ange A. le 16 septembre 2021 à 07:45

Récemment sanctionné après les événements survenus lors de son déplacement à Nice, l’Olympique de Marseille est de nouveau frappé par la LFP. Cette fois, c’est l’attitude des supporters de l’ OM contre l’AS Saint-Étienne qui est condamnée.

L’ OM de nouveau dans le viseur de la LFP

L’Olympique de Marseille de nouveau dans le collimateur de la Ligue de football professionnel. Réunie mercredi, la Commission de discipline de la LFP a encore sanctionné l’ OM. Le club phocéen écope d’une amende suite à l’utilisation de fumigènes lors de la réception de l’AS Saint-Étienne lors de la 4e journée de Ligue 1 Uber Eats. Une rencontre qui s’était soldée par un succès des hommes de Jorge Sampaoli 3 buts contre 1. « Olympique de Marseille – AS Saint-Étienne du 28 août 2021. Comportement des supporters de l'Olympique de Marseille : usage d'engins pyrotechniques. 30.000€ d’amende dont 16.000€ par révocation du sursis et fermeture pour deux matchs avec sursis des secteurs Commando Ultra 84 et Fanatics de l’Orange Vélodrome », indique le communiqué de la Ligue.

Un différend en cours entre Marseille et la LFP

Les supporters marseillais avec des fumigènes contre l'ASSE

Il s’agit de la deuxième fois en l’espace d’une semaine que l’Olympique de Marseille se retrouve sanctionné par la LFP. Deux joueurs de l’ OM avaient déjà été frappés par la Ligue lors de la dernière réunion de sa Commission de discipline. Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez avaient respectivement écopé d’un match de suspension avec sursis et de deux matchs de suspension. Ceci faisait suite aux échauffourées survenues à l’Allianz Riviera contre l’OGC Nice. Préparateur physique de l’ OM, Pablo Fernandez est quant à lui suspendu de banc de touche, de vestiaire d’arbitres et de toutes fonctions officielles jusqu’en juin 2022. Directeur de la communication de l’Olympique de Marseille, Jacques Cardoze a déjà pesté contre ces sanctions de la LFP. Le responsable marseillais n’exclut pas de faire appel.





Afficher les commentaires