Droits TV : La réponse cinglante du président de Toulouse

La renégociation des droits TV de la Ligue 1 plonge les clubs dans l’incertitude. Vincent Labrune peine à trouver des acheteurs, et les présidents de clubs appellent à des solutions rapides.

Droits TV : Une vente bas prix de la Ligue 1 ?

Ils prennent enfin la parole. Depuis plusieurs mois, la renégociation des droits TV est floue. En effet, ni la LFP ni personne ne sait où sera diffusé le championnat de France de Ligue 1 la saison prochaine. Vincent Labrune, président de la Ligue de Football Professionnelle, n’a toujours pas réussi à vendre les droits et ne sait même pas à combien il estime pouvoir les vendre.

En baisse depuis plusieurs années, le prix des droits TV pour la Ligue 1 ne satisfait personne. Beaucoup de personnes, Vincent Labrune le premier, fantasmaient sur le prix de la diffusion de la Premier League (7,8 milliards d’euros sur quatre ans), en visant l’objectif du milliard d’euros pour la Ligue 1.

Aujourd’hui, dans l’état actuel des choses, Labrune n’arrive qu’à la moitié avec 500 millions. N’arrivant pas à vendre les droits à BeIN Sports ou à Canal+. La LFP a même dû proposer un plan B, avec la création d’une chaîne par la ligue, proposant exclusivement les matchs de Ligue 1 pour un tarif de 25€ par mois.

Des Présidents qui passent à l’action

...

Cette situation ne plaît plus du tout aux présidents de Ligue 1. Ces derniers sont actuellement tous dans le flou avant d’entamer le mercato. Ils ne savent pas la part qui va leur revenir, et ne peuvent calculer leur budget sans la part des droits TV. Ils ne souhaitent pas entamer leur mercato avec un budget fortement réduit.

Damien Comolli, président du Toulouse Football Club, s’est lâché dans une interview pour le journal L’Équipe : « Je ne comprends pas comment on peut dépenser des centaines de millions pour acheter les Coupes d’Europe (480 M€ par saison jusqu’en 2027 pour C1, C3, C4) et ne pas donner les moyens aux clubs français. La saison dernière, on a vu qu’en nous donnant les moyens, l’OM, le PSG, Lille, le Téfécé ont obtenu des résultats ».

D’autres présidents de Ligue 1, comme Waldemar Kita (FC Nantes) ou Laurent Nicollin (Montpellier), appellent à trouver des solutions rapidement, en essayant de convaincre Canal+, diffuseur historique du championnat de France, à investir pour la diffusion du championnat. De son côté, la Ligue de Football Professionnelle va œuvrer un maximum d’ici fin juin pour réussir à revendre les droits le plus cher possible.