OM : Gros doutes sur les choix et la méthode Jorge Sampaoli

Jorge Sampaoli, entraîneur de l'OM. Publié par ALEXIS le 09 octobre 2021 à 13:54

L’ OM est resté sur une série de 2 défaites en Ligue 1, avant la trêve internationale. Les choix et la méthode de Jorge Sampaoli sont mis en doute par un consultant, bien que ce dernier se régale devant l’innovation du technicien argentin.

OM : « il y a des lacunes et des joueurs se posent des questions »

Un nul et deux défaites consécutives. C’est le bilan de l’ OM lors des trois dernières journées du championnat. Conséquence, l’équipe de Jorge Sampaoli a perdu 2 places au classement et se retrouve au 5e rang après 9 journées. Réagissant au passage à vide de l’Olympique de Marseille, Jérôme Rothen voit deux soucis. Premièrement les choix du nouvel entraîneur et deuxièmement des déchets techniques chez certains joueurs.

« Aujourd’hui, la dynamique n’est pas bonne. Les Phocéens ne gagnent plus, il y a des lacunes, tu sens que les joueurs sont fatigués psychologiquement alors que nous ne sommes qu’au mois d’octobre », a-t-il fait remarquer sur RMC Sport dans un premier temps. « Il y a des signes qui ne trompent pas, il y a des joueurs qui se posent des questions. Même si tu te sens moins bien, quand tu gagnes, ça ne pose pas de problème si tu ne joues pas à ton poste. Mais là, certains doivent se dire qu’ils ne jouent pas à leur position... », a analysé le chroniqueur ensuite.

« Sampaoli a des comptes à rendre, les joueurs aussi »

Accroché par Angers SCO (0-0), surpris par le RC Lens au Vélodrome (3-2) et défait par le LOSC (2-0), l’ OM doit vite réagir dès la prochaine journée de L1 contre le FC Lorient (dimanche) à domicile. En tout cas, les supporters n’attendent que de voir leur équipe renouer avec la victoire après 3 matchs sans succès. « Jorge Sampaoli a des comptes à rendre, comme les joueurs marseillais. Il faut des résultats. Et il faut inverser la donne. La seule solution, c’est de gagner, même si le calendrier n’est pas facile. Il faut tout de suite repartir sur un bon rythme », a indiqué Jérôme Rothen.





Afficher les commentaires