OM : Une technologie révolutionnaire pour limiter les incidents

OM : La reconnaissance faciale bientôt dans les stades de Ligue 1 ? Publié par Thomas le 25 octobre 2021 à 19:50

Rarement le championnat de France n’avait été aussi gangréné par des incidents extra sportifs aussi fréquents. Que ce soit OGC Nice-OM, Lens-Lille ou encore ce week-end OM-PSG, nombreuses sont les rencontres perturbées par des échauffourées ou lancers de projectiles perturbant le bon déroulé des 90 minutes. Face à cette recrudescence d’incidents, la LFP pourrait de fait opter pour une technologie révolutionnaire qui aiderait à diminuer ces dramatiques événements.

OM : Après les incidents du Classico, la LFP pense à une technologie folle

Les images ont fait le tour du monde et n’ont pas manqué de faire réagir la presse internationale. Ce dimanche, dans un Classico des plus bouillants, un individu s’est introduit sur la pelouse du Vélodrome (à la 72e minute) pour enlacer Lionel Messi qui était alors en pleine action de but. Une situation loufoque, qui a eu le mérite d’irriter les Parisiens, très frustrés qu’un tel évènement puisse arriver à un moment aussi clé du match.

Si les intrusions de supporters sur la pelouse ne sont pas étrangères au football de haut niveau, il est toutefois plus rare d’apercevoir un tel évènement à un moment aussi chaud d’une rencontre. Un évènement déplorable qui vient s’ajouter aux multiples rixes des supporters olympiens avec des forces de l’ordre à la sortie du stade.

Une goutte d’eau qui semble avoir fait déborder le vase, puisque la LFP penserait à prendre une mesure drastique pour éviter ce genre de récidives. Comme l’avance le média RMC Sport, plusieurs clubs pensent à utiliser, dans un futur proche, la reconnaissance faciale dans leurs enceintes, afin de minimiser le risque de débordements. Souvent proscrite en France, cette technologie futuriste a néanmoins fait son entrée de manière clandestine dans notre championnat pour certains évènements. "C’est clairement un sujet tabou, mais je peux vous assurer que ça intéresse les clubs", a déclaré à l’AFP le patron d’une société privée de sécurité (sous couvert d’anonymat), qui avait notamment travaillé avec l’Olympique de Marseille.

Comme l’indique le média français, "des logiciels de reconnaissance faciale pourraient par exemple être utiles pour filtrer à l’entrée des stades, et éviter ainsi que des interdits de stade pénètrent dans l’enceinte". Le FC Metz avait par exemple expérimenté ce dispositif contre Strasbourg il y a plus d’un an. Si la mesure plaît peu aux supporters, qui se sentent fichés, il est très probable que la ligue prenne une décision conséquente dans les prochaines semaines, si les incidents dans le football hexagonal repartaient de plus belle.





Afficher les commentaires