OM Mercato : Sampaoli confirme une tendance pour Seko Fofana

Seko Fofana impressionne le coach de l'OM Publié par Ange A. le 21 janvier 2022 à 09:32

En marge du déplacement de l’ OM ce samedi sur la pelouse du RC Lens, Jorge Sampaoli a livré ses impressions sur Seko Fofana.

OM Transfert : Jorge Sampaoli en pince vraiment pour Seko Fofana

Accroché par Lille lors de sa dernière sortie, l’Olympique de Marseille va encore croiser un club nordiste. Ce samedi, l’ OM affronte le RC Lens lors de la 22e journée de Ligue 1. Présent en conférence de presse, Jorge Sampaoli a confirmé qu’il avait un faible pour Seko Fofana. Le nom du milieu des Sang et Or a souvent été associé à Marseille ces derniers mois en vue d’un transfert. Le coach olympien est sous le charme de l’international ivoirien. « Concernant Fofana, c’est tout simplement l’un des meilleurs joueurs de Ligue 1. Il pourrait jouer dans les meilleurs clubs du monde. Ce qui le rend différent, c’est cette régularité dans ses performances. Depuis que je suis arrivé à Marseille, c’est le joueur qui me surprend chaque week-end. Il arrive à être régulier à chaque match », a confié le coach marseillais.

Le plan de Sampaoli contre le RC Lens

Jorge Sampaoli revanchard contre le RC Lens

Bien qu’impressionné par Seko Fofana, Jorge Sampaoli n’entend pas lui donner le sourire au bout des prochaines 90 minutes. L’entraîneur de l’Olympique de Marseille compte ramener un bon résultat de Bollaert. Il s’agira surtout pour l’ OM de prendre sa revanche sur cet adversaire. Les Sang et Or s’étaient imposés (2-3) lors de leur venue au Vélodrome lors de leur dernière rencontre. « On a pris beaucoup de leçons de ce match face à une équipe qui gère très bien les attaques, la récupération du ballon, qui apporte beaucoup de poids offensif. Selon moi, c’est une des meilleures équipes de Ligue 1 dans ce domaine. On va essayer de les faire reculer », a prévenu l’Argentin. En cas de victoire à Lens, Marseille prendrait provisoirement la place de dauphin du PSG, actuelle propriété de l’OGC Nice.






Afficher les commentaires