Stade Rennais : Une terrible nouvelle se confirme au SRFC

Stade Rennais : Genesio confirme une mauvaise nouvelle avant Clermont-SRFC. Publié par Thomas le 22 janvier 2022 à 00:41

À quelques jours du match Clermont-SRFC en Ligue 1, le coach du Stade Rennais, Bruno Genesio a confirmé une mauvaise nouvelle.

SRFC : Une absence de longue durée pour un cadre

Auteur d’un début d’année en dents de scie, le Stade Rennais a su remonter la pente le week-end dernier en corrigeant les Girondins de Bordeaux sur le score de 6-0. Une gifle infligée à une équipe bordelaise agonisante, qui a permis de maintenir les Rouge et Noir dans le top 5. Face à Clermont dimanche, les Bretons ont l’occasion d’enchaîner, contre une formation qui leur avait bien réussi lors de la phase aller (victoire 6-0 de Rennes au Roazhon Park). Néanmoins, le SRFC devra se passer, une nouvelle fois, de l’un de ses hommes forts en Auvergne. Un coup dur confirmé par Bruno Genesio ce vendredi en conférence de presse.

Lors de son traditionnel point médical d’avant-match, le coach rennais a évoqué l’absence de Flavien Tait, l’un de ses indéboulonables de ce début de saison, à cause d’une blessure aux adducteurs.

Touché face au RC Lens début janvier (défaite 1-0), le milieu de terrain avait loupé la rencontre face au FCGB et laissait planer le doute sur sa durée d’indisponibilité. Une incertitude gommée aujourd’hui par Bruno Genesio qui a annoncé une absence entre 3 et 4 semaines pour l’ancien Angevin. Une mauvaise nouvelle pour le Stade Rennais quand on sait l’importance de Tait dans l’ADN Rouge et Noir cette saison.

Lovro Majer, première victime

L’absence de Flavien Tait au milieu de terrain a poussé Genesio à changer de système de jeu, passant d’un 4-3-3 à un 4-4-2. Cette réduction de milieux axiaux s’est révélée préjudiciable pour la recrue Lovro Majer, pourtant très bon depuis ses débuts au SRFC. Le joueur de 24 ans avait alors débuté la rencontre sur le banc.

En conférence de presse, son entraîneur est revenu sur ce changement de dispositif, indiquant que l’idée n’était pas de pénaliser le Croate. « Ce n’est pas pour le piquer. C’est un garçon qui travaille très très bien à l’entraînement, même plus que les autres. Il a fait des performances extraordinaires avec nous. On l’a vite comparé à Modric. Des bruits de couloirs l’envoyaient au Real. »






Afficher les commentaires