OL Mercato : Après Fékir, le Bétis encore sur un joyau lyonnais

Houssem Aouar incertain à l'OL Publié par Ange A. le 23 mai 2022 à 00:50

OL Mercato : Après avoir recruté Nabil Fékir, le Bétis Séville voudrait encore signer un joueur formé à l’Olympique Lyonnais cet été.

OL Mercato : Un autre Baby-Gone dans le viseur du Bétis Séville

La saison terminée, de nombreux mouvements sont attendus à l’Olympique Lyonnais. L’ OL a vécu une saison décevante. Lyon a terminé à la 8e place de Ligue 1 et ne disputera aucune Coupe d’Europe la saison prochaine. Alors que l’avenir de Peter Bosz est incertain, plusieurs joueurs sont annoncés sur le départ. Il s’agit notamment d’Houssem Aouar. Le nom du milieu lyonnais alimente la rubrique des transferts depuis plusieurs saisons. Mais jusqu’ici il n’a pas quitté son club formateur. La donne semble différente cet été. Il ne lui restera qu’un an de contrat avec Lyon. Le club rhodanien devrait donc le céder à un tarif raisonnable de peur de laisser partir gratuitement dans un an. Son profil plairait au Bétis Séville, club de l’ancien Lyonnais Nabil Fékir.

Vers un nouveau deal entre Lyon et le Bétis ?

Foot Mercato assure que le Bétis Séville s’intéresse à Houssem Aouar. Cinquième de Liga et vainqueur de la Copa del Rey, le club andalou disputera une Coupe d’Europe la saison prochaine. Une perspective qui devrait donc séduire l’international tricolore de 23 ans. Celui-ci n’est plus un incontournable à l’Olympique Lyonnais. Il a disputé 45 rencontres cette saison, dont 35 en tant que titulaire, pour 8 buts et 4 passes décisives. Sa valeur marchande est estimée à 30 millions d’euros sur Transfermarkt.

Un montant de loin inférieur à ce que Jean-Michel Aulas exigeait par le passé pour céder sa pépite. Le président lyonnais espérait au moins 50 millions pour son milieu de terrain lorsqu’il était courtisé par des cadors comme Manchester City et le Real Madrid. En baisse de régime comme Lyon ces dernières années, le Baby-Gone a vu sa valeur prendre un sérieux coup sur le marché des transferts.






Afficher les commentaires