ASSE : Un taulier du FC Sochaux vole au secours de Saint-Etienne

Gaëtan Weissbeck lors du match FC Sochaux-ASSE. Publié par ALEXIS le 16 novembre 2022 à 19:07

Lanterne rouge de Ligue 2, l’ ASSE est menacée de relégation en National. Malgré cela, le capitaine du FC Sochaux croit que Sainté peut encore se sauver.

Le bilan de l’ ASSE après 15 journées de championnat est alarmant ! Le club ligérien est 20e de Ligue 2 avec seulement 11 points et relégable en National à ce stade de la saison. Plus grave, l’AS Saint-Etienne possède la pire défense du championnat avec 28 buts concédés en 15 matchs. En crise, les dirigeants stéphanois cherchent des solutions pendant la trêve de la Coupe du Monde, afin de remettre leur équipe sur de bons rails à la reprise. Et cela passe par le renforcement de l’ ASSE dès l’ouverture officielle du mercato hivernal. Des contacts sont justement pris et des noms circulent déjà dans le Forez.

L’équipe de Laurent Batlles reprendra le championnat le 26 décembre prochain, face au FC Annecy (15e), à l'occasion de la 16e journée. À quarante jours de ce match, Gaëtan Weissbeck s’est prononcé sur la situation des Verts, sur France Bleu Territoire de Belfort.

« Il ne faut pas dénigrer l’ ASSE », selon Gaëtan Weissbeck

Gaëtan Weissbeck lors du match FC Sochaux-ASSE

Dans l'émission 100% FCSM, le capitaine du FC Sochaux-Montbéliard a volé au secours de l’ ASSE. Selon lui, la saison est encore loin d'être finie. Il reste exactement 23 matchs, soit 69 points en jeu. Les Stéphanois peuvent donc encore rebondir selon lui. « Il ne faut pas dénigrer l’AS Saint-Étienne. Contre nous, ils ont fait un très bon match. C'était un match très difficile et on sait qu'à Geoffroy-Guichard, ça va être compliqué d'aller jouer là-bas », a-t-il souligné.

Les Verts ont perdu le match aller contre les Lionceaux (2-1). Ils reçoivent les Sochaliens à Geoffroy-Guichard, le 28 janvier 2023. « On n'a même pas fait la moitié du championnat. Je ne pense pas que les choses sont décantées. Aujourd'hui, rien n'est figé. Le championnat est encore plus ouvert […] , tout est jouable », a indiqué Gaëtan Weissbeck.