ASSE Mercato : Frédéric Antonetti dans le viseur de Saint-Etienne ?

Frédéric Antonetti dans le viseur de l'ASSE ? Publié par ALEXIS le 17 novembre 2022 à 17:38

Alors que Laurent Batlles est en sursis à l’ ASSE, des noms circulent à Saint-Etienne. Frédéric Antonetti est recommandé à Loïc Perrin.

Les dirigeants et responsables de l’ ASSE cherchent des moyens pour permettre à leur équipe d’assurer son maintien en Ligue 2, après une première partie de saison catastrophique. Ils ont prévu de renforcer les Verts cet hiver. Deux techniciens sont d’ailleurs annoncés pour intégrer la cellule recrutement de l’AS Saint-Etienne. Il s’agit de Luis de Sousa et Jean Costa, qui aurait été recommandé par Laurent Batlles. Parlant de l’entraîneur des stéphanois, il a été conforté à son poste, malgré la dernière place occupée en Ligue 2, mais reste sous la menace d’un licenciement. Les deux derniers matchs de l’ ASSE cette année, respectivement contre le FC Annecy (26 décembre) et le SM Caen (30 décembre), pourraient sceller le sort du coach de 47 ans dans le Forez.

Dans les coulisses, la direction stéphanoise prend des contacts et reçoit des offres. Ces derniers jours, les noms de Jean-Marc Furlan et Patrice Garande sont associés à l’ ASSE. Ancien joueur de l’AS Saint-Etienne (son club formateur), le deuxième serait très apprécié en interne.

ASSE Mercato : Patrick Guillou conseille Frédéric Antonetti à Loïc Perrin

Frédéric Antonetti proposé à l'ASSE

Pour Le Progrès, Patrick Guillou, lui, fait une autre proposition. Il conseille Frédéric Antonetti aux décideurs stéphanois. « Quand les dirigeants veulent changer quelque chose, ils prennent toujours l’opposé de l’entraineur qui vient d’être limogé. Les pompiers de service comme Pascal Dupraz, il y en a. Sauf qu’Antonetti, en plus d’être un meneur, il était au point tactiquement. »

Pour mieux comprendre l'ancien défenseur des Verts (1997-2000 et 2001-2003), il faut remonter à octobre 2001. Le technicien corse avait été appelé en urgence au chevet de l’ASSE menacée de descendre en National. Ayant pris la place d’Alain Michel, limogé, Frédéric Antonetti avait maintenu les Verts de justesse en Ligue 2. Et Patrick Guillou était dans cette équipe-là. Comme Furlan et Garande, Antonetti est libre depuis son départ de Metz en mai.