OL Mercato : C'est le jour J pour la vente de l'Olympique Lyonnais

C'est le dernier jour pour la vente de l'OL. Publié par Jules le 07 décembre 2022 à 13:17

La saga de la vente de l'OL traîne en longueur ces derniers mois. Après plusieurs reports, elle pourrait enfin être annoncée ce mercredi 7 décembre.

Depuis plusieurs mois déjà, les supporters de l'OL attendent avec impatience de savoir qui va reprendre leur club. Alors que John Textor gravite autour du club depuis cet été, ce dernier n'a toujours pas finalisé l'achat de l'Olympique Lyonnais, ce qui provoque la frustration et l'agacement des supporters et du club rhodanien. Normalement, cette affaire devrait être réglée dans la journée, à moins d'un énième report surprise de l'opération financière menée par Eagle Group.

Ce lundi, l'Olympique Lyonnais a d'ailleurs fixé un dernier ultimatum à l'Américain qui s'achève ce mercredi 7 décembre. Une date limite qui montre bien l'agacement du Groupe OL et qui met sous pression John Textor. Pour le moment, on ne sait pas encore si l'homme d'affaires américain a pu regrouper les dernières pièces manquantes pour parvenir à finaliser le rachat du club rhodanien durant la journée.

OL Mercato : Dernière chance pour John Textor concernant le rachat

Si le délai accordé par l'Olympique Lyonnais et les vendeurs n'est pas respecté et que la vente ne se finalise pas dans la journée, John Textor ne sera plus prioritaire concernant l'achat de l'OL, et ce dernier devrait donc traîner en longueur. L'homme d'affaires américain a donc jusqu'à ce soir pour convaincre les autres actionnaires de Crystal Palace d'entrer au sein d'Eagle Group, si cela n'est pas encore fait, pour finaliser, enfin l'achat d'une nouvelle écurie.

Du côté des vendeurs et d'OL Groupe, on commence à s'agacer, à tel point que la confiance n'est plus le maître-mot à l'Olympique Lyonnais concernant John Textor. À quelques semaines du début d'un mercato qui s'annonce agité à Lyon, tous les étages du club ont hâte de savoir si Eagle Group deviendra propriétaire pour retrouver un peu de stabilité chez les Gones.