PSG Mercato : Jesé Rodriguez dénonce un complot autour de Mbappé

Attendu au Real Madrid en fin de saison dernière, Kylian Mbappé a finalement prolongé avec le PSG. Jesé Rodriguez dévoile la vraie raison de ce revirement.

L’exploit du Paris Saint-Germain avec la prolongation miracle de Kylian Mbappé continue de faire parler au-delà des frontières françaises. Libre de tout engagement en fin de saison passée, l’ancien phénomène de l’AS Monaco s’était déjà mis d’accord avec le Real Madrid en vue d’une arrivée gratuite à compter du 1er septembre 2022.

Mais contre toute attente, Nasser Al-Khelaïfi et la direction du PSG sont parvenus à faire changer d’avis le Champion du monde 2018 qui a paraphé un nouveau bail jusqu’en juin 2025. Ancien joueur du club de la capitale française et formé chez les Merengues, Jesé Rodriguez, qui évolue aujourd’hui en Turquie au MKE Ankaragücü, a livré une confidence sur le mariage avorté entre Mbappé et la Maison-Blanche.

À lire Real Madrid : Eduardo Camavinga encense Kylian Mbappé

PSG Mercato : Jesé dénonce « une pression personnelle sur Mbappé »

Véritable flop du recrutement estival de 2016, Jesé Rodriguez a côtoyé Kylian Mbappé durant une brève période au Paris Saint-Germain. À la faveur d’une interview accordée à la Cadena Ser, l’attaquant de 29 ans a ouvertement indiqué que le numéro 7 parisien lui avait confié son désir de rejoindre le Real Madrid. Mais Jesé estime que cette histoire a dépassé le cadre du sportif et la politique s’en est mêlée avec l’intervention du président français Emmanuel Macron. L’enfant de Bondy a donc cédé sous cette grosse pression.

« Mbappé m’a dit, ainsi qu’aux autres joueurs qui parlent espagnol, qu’il allait au Real Madrid à 100%. Je pense qu’il a reçu une grande pression personnelle et politique, alors il est revenu sur sa décision et a décidé de renouveler le contrat », a expliqué l’ancien coéquipier de Cristiano Ronaldo, avant d’ajouter : « tous les joueurs prennent des décisions, ils peuvent faire des erreurs ou accepter la décision. Mais les gens ne peuvent pas intervenir. Par exemple, le président de la France ne peut pas vous dire « n’allez pas ici, vous devez rester ». À mon avis, je pense qu’il a ressenti une pression plus personnelle que professionnelle pour prendre une décision ».


Publiez cet article sur vos réseaux sociaux !


Foot Sur 7 est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :