Mercato OGC Nice : Salvatore Sirigu va-t-il signer au Gym ?

Arrivé à Nice la semaine dernière, Salvatore Sirigu continue de s’entraîner avec l’effectif de l’OGC Nice, mais n’a toujours pas signé son contrat.

Mercato OGC Nice : Réponse dans les prochains jours pour Salvatore Sirigu

Libre depuis la fin de son contrat avec la Fiorentina, Salvatore Sirigu a rejoint Nice la semaine dernière. Les dirigeants du Gym ont jeté leur dévolu sur le gardien expérimenté de 36 ans, qui a notamment occupé les cages du PSG de 2011 à 2017. Il a d’ores et déjà réalisé ses examens médicaux et s’entraîne avec l’effectif du Gym. Pour autant, il n’a pas encore signé son contrat.

L’entraîneur de l’OGC Nice, Francesco Farioli, s’est exprimé sur la situation de l’international italien, en conférence de presse ce jeudi. « Sirigu est un grand gardien. Il s’entraîne avec nous depuis une semaine. La décision sera prise dans les prochains jours. Il sort d’une grosse blessure. Au début de la semaine prochaine, on prendra une décision. Salvatore peut être une grande valeur ajoutée pour le club. Il a la connaissance de la Ligue 1. On évalue l’état physique, pas le joueur actuellement », a indiqué le coach transalpin.

L’état physique de Salvatore Sirigu pose question

...

Si sa signature prend du temps à Nice, ce n’est pas le fruit du hasard. Victime d’une rupture du tendon d’Achille la saison dernière, entre mars et juin, avec la Fiorentina, Salvatore Sirigu essaye de retrouver son meilleur niveau. Et les dirigeants du Gym se laisse le temps de se décider si le portier italien pourra compenser une éventuelle absence de Marcin Bulka cette saison.

L’OGC Nice cherche à tout prix un gardien numéro 2 pour compenser le départ de Kasper Schmeichel, libéré dans les derniers instants du mercato estival. Après un intérêt porté envers Alfred Gomis, qui a finalement rejoint en prêt le FC Lorient, l’OGC Nice a mis sa priorité sur Salvatore Sirigu. « Maintenant, il faut voir où il en est physiquement, un numéro 2 doit être performant si on fait appel à lui. Et je n’oublie pas aussi qu’on a Teddy Boulhendi, qui apporte de l’équilibre dans notre groupe de trois gardiens », soulignait Florent Ghisolfi, directeur sportif de l’OGC Nice, il y a quelques jours dans les colonnes de Nice-Matin.