Mercato PSG : Un crack espagnol répond sèchement à Enrique

En pleine préparation de l’après-kilian Mbappé, l’entraîneur du PSG, Luis Enrique, serait intéressé par un crack espagnol, qui n’a pas tardé à répondre pour son avenir.

Nico Williams humilie le PSG

À la recherche d’éléments prometteurs pour ce mercato estival, le PSG lorgnerait Nico Williams. Il faut dire que l’ailier espagnol a un profil intéressant.  Il marque des buts, il fait des passes décisives et ne se blesse quasiment jamais. Une aubaine pour les gros clubs en quête d’un ailier percutant. C’est d’ailleurs le cas du FC Barcelone et du Paris Saint-Germain. À en croire les informations du média catalan Sport, le joueur se sait courtisé, notamment par Luis Enrique qui le voit comme un potentiel successeur de Kylian Mbappé, mais il veut prendre le temps afin de prendre la meilleure décision.

À 22 ans, l’ailier de l’Athletic Bilbao s’apprête à disputer l’Euro avec l’Espagne. Il pourrait attendre la fin de la compétition avant de se prononcer : « je suis très heureux à Bilbao, c’est le club qui m’a tout donné. Je sais où je serai pour la pré-saison. C’est tout. J’ai dit à mon agent que je ne voulais rien savoir avant la fin de l’Euro », a-t-il lâché auprès de la COPE. Cette déclaration laisse un peu d’espoir au PSG, mais il ne faut pas trop s’accrocher. En effet, selon les dernières informations, Nico Williams a une nette préférence pour le FC Barcelone

Le Barça ou rien pour Nico Williams

...

Le joueur serait aveuglé par le club catalan, à tel point que si l’opportunité de rejoindre les blaugranas échouait, il préférerait rester une saison supplémentaire à l’Athletic Bilbao plutôt que de tenter l’aventure parisienne. Cela ne lui pose aucun problème de continuer à performer dans son club formateur aux côtés de son frère Inaki Williams. Une décision très frustrante pour les parisiens. En effet, la pile électrique de la Roja est un véritable crack que Luis Enrique ne voulait laisser échapper. 

Selon les informations du site Todo Fichajes, Nico Williams était le choix n°1 de l’entraîneur du PSG. Et cette piste s’annonçait d’autant plus facile, car n’étant pas la plus onéreuse. En effet, l’attaquant de Bilbao dispose d’une clause libératoire de 60 millions d’euros. Une somme que le club de la capitale était prêt à débourser. Mais à priori, il faudra assez vite tourner la page pour le PSG, même si Luis Campos n’est pas du genre à abandonner aussi vite lorsqu’il est convaincu par le potentiel d’un joueur en période de mercato.