Mercato : L’OM jette l’éponge pour une pépite française

Avec l’arrivée de Roberto De Zerbi, l’OM compte se montrer très actif sur le marché des transferts. Mais aux dernières nouvelles, le club phocéen a abandonné la piste menant à Rayane Messi.

Mercato : L’OM se retire des négociations pour Rayane Messi

L’Olympique de Marseille s’apprête à vivre un mercato estival particulièrement agité. En quête constante de nouvelles opportunités du marché, le club phocéen est actuellement concentré sur l’arrivée imminente de Roberto De Zerbi. Parallèlement, le président Pablo Longoria et son équipe s’activent déjà pour renforcer l’effectif.

L’objectif de l’OM est de recruter de jeunes joueurs à fort potentiel. C’est dans cette optique que la direction marseillaise a initié des démarches concrètes pour Lillian Brassier (Brest) et Maxim De Cuypers (Club Bruges). L’OM aimerait aussi s’attacher les services de Rayane Messi, la nouvelle pépite du Dijon FCO.

À seulement 16 ans, le jeune ailier gauche a fait ses débuts avec le groupe professionnel de Dijon, en impressionnant par son talent et sa maturité. Avec 5 buts en 17 rencontres cette saison, il a attiré l’attention de plusieurs clubs. L’OM, intéressé par son profil, était même proche de le recruter. Cependant, selon les informations de Foot Mercato, le club phocéen a finalement abandonné la piste Rayane Messi en raison du coût exorbitant exigé par Dijon.

Dijon trop gourmand pour sa pépite

...

Conscient de la valeur de leur jeune attaquant, les dirigeants dijonnais ont fixé un prix jugé démesuré par les Phocéens. Malgré l’accord de Rayane Messi pour rejoindre Marseille durant ce mercato d’été, les demandes financières trop élevées de Dijon ont dissuadé l’OM. Face à cette impasse, le club marseillais doit désormais se tourner vers d’autres jeunes talents, plus accessibles financièrement.

Cette situation illustre les défis financiers auxquels l’OM doit faire face sur le marché des transferts, tout en maintenant son ambition de renforcer l’équipe pour la prochaine saison. Le président Pablo Longoria et son équipe continuent de travaillent en secret pour attirer de nouveaux renforts.