PSG : Luis Campos, futur président d’un club de Ligue 1 ?

L’AS Monaco, au cœur d’un projet de rachat par les Saoudiens, envisage de recruter Luis Campos comme président. Un intérêt auquel l’actuel directeur sportif du Paris Saint-Germain n’est pas indifférent.

Vente AS Monaco : l’ASM racheté par les Saoudiens

C’est une nouvelle qui risque de bouleverser la direction du Paris Saint-Germain. À en croire les informations de l’Equipe, l’As Monaco pourrait voir Luis Campos devenir son président. Nommé en juin 2022 conseiller sportif du Paris Saint-Germain, le portugais figure sur les tablettes du club monégasque. Passé par le club basé sur le Rocher, entre 2013 et 2016, son retour est aujourd’hui plus que jamais probable. En effet, le propriétaire du deuxième de la dernière saison de Ligue 1 Dmitri Rybolovlev voudrait passer la main et vendre le club. Plusieurs offres auraient d’ores et déjà été soumises à la direction monégasque, dont une qui vient d’Arabie saoudite.

Les acheteurs du golfe ont, en plus d’afficher leur volonté de racheter le club, fait part de leur idée de placer Luis Campos à la présidence de l’AS Monaco. Souvent à Monaco, le Portugais pourrait être séduit par ce projet malgré ses obligations au PSG ou il est sous contrat jusqu’en 2025. S’il n’a pas encore répondu aux sollicitations du quotidien sportif, il devrait parler de ce projet prochainement avec ses supérieurs à Paris. La concrétisation de ce projet serait un changement majeur en interne pour deux clubs qui disputeront la Ligue des champions la saison prochaine.

Le PSG perd Luis Campos

...

S’il est encore trop tôt pour affirmer que le principal intéressé fera bel et bien son retour à Monaco, sa relation difficile avec la direction du Paris Saint-Germain constitue un argument favorable à cette folle perspective. Bien que sous contrat avec le club parisien, Luis Campos pourrait l’entité où il n’a pas toujours eu le dernier mot sur les décisions. La perspective d’avoir la main sur un projet sportif de A à Z pourrait plaire à celui dont les prises de décisions et les relations avec sa direction ne sont pas forcément toujours aisées à Paris.

Le projet est cependant encore loin d’être conclu entre les Monégasques et les Saoudiens, car d’autres repreneurs sont aussi sur les rangs. Mais une chose est sûre, au vu des relations entre le Qatar et l’Arabie saoudite, un rapprochement avec des Saoudiens pour une arrivée en Principauté serait très mal vu par sa direction.