Mercato PSG : Le SRFC donne son aval pour Désiré Doué !

Cible du PSG pour renforcer le secteur offensif du collectif de Luis Enrique, le prodige français Désiré Doué va quitter les rangs du Stade Rennais durant ce mercato estival.

Le Stade Rennais acte le départ de Désiré Doué

Xavi Simons ayant informé Luis Campos qu’il ne comptait pas revenir au Paris Saint-Germain la saison prochaine, le conseiller football des Rouge et Bleu cherche désormais un profil similaire et ferait de Désiré Doué une priorité. Révélation de la saison dernière en Ligue 1, le milieu offensif de 19 ans veut quitter le Stade Rennais afin de passer un cap dans sa carrière.

D’après le compte Twitter PSG Inside Actus, l’international espoir français poussé énormément pour rejoindre le PSG et l’a déjà fait comprendre à ses dirigeants. Face à la détermination du joueur, les dirigeants se seraient résolus à le laisser partir cet été.

« Pour Désiré Doué, un entretien téléphonique a eu lieu très récemment entre les représentants du joueur et Paris. Le joueur a été honnête avec le stade Rennais, il a envie de rejoindre Paris et espère qu’un accord aura lieu très rapidement. Rennes ne s’opposera pas à un départ du joueur », a écrit le compte Insider sur les réseaux sociaux. Le SRFC ne compte pas s’opposer forcément au départ de son numéro 33, mais n’entend pas non plus le brader.

Le SRFC exige au moins 50M€ pour Désiré Doué

...

Les dirigeants du Paris SG ont fait le choix de se focaliser désormais sur le recrutement de Désiré Doué, l’alternative numéro 1 à Xavi Simons. Sur Twitter, l’Insider Mohamed Faiz a récemment révélé que le dossier Doué est décisif pour le projet parisien, le natif d’Angers étant l’une des grosses promesses du foot français.

« Ce recrutement est indispensable, il en va de la crédibilité du projet. Tu ne peux pas te permettre de rater un crack français sur un poste aussi prisé », a-t-il indiqué sur les réseaux sociaux. Pour autant, le club de la capitale devrait passer à la caisse pour attirer le frère de Guela Doué puisque le SRFC ne pense pas le lâcher à moins de 50 millions d’euros.