PSG - Mercato : Nasser Al-Khelaïfi complique le dossier Rabiot

Adrien Rabiot n’a toujours pas prolongé son contrat qui expire en juin prochain.

Adrien Rabiot refuse de prolonger son contrat, qui expire en juin 2019, au PSG. Le Barça, la Juve, Manchester City et Tottenham tentent donc de convaincre le milieu de terrain de rejoindre leurs effectifs respectifs dès cet hiver. Mais du côté du club de la capitale, Nasser Al-Khelaïfi ne facilite pas la tâche aux nombreux prétendants de son joueur de 23 ans.

Al-Khelaïfi est injoignable pour les courtisans de Rabiot

Alertés sur la situation contractuelle d’Adrien Rabiot, ses prétendants se bousculent au portillon dans l'espoir de le récupérer gratuitement à l’issue de la saison, mais la direction du Paris Saint-Germain semble jouer la montre. En effet, le portail spécialisé Paris United explique ce lundi que les négociations entre le clan Rabiot et Antero Henrique sont carrément au point mort, les deux parties entretenant des relations très tendues.

Et si l’international tricolore de 23 ans veut parler directeur avec son président, Nasser Al-Khelaïfi enchaîne les rendez-vous à l’étranger. Il faut dire que le PSG n'est pas l'unique casquette de l’homme de 44 ans, lequel occupe également les fonctions de président directeur général de BeIN Media Group et président de la fédération asiatique de tennis. Le joueur, qui ne compte pas forcément quitter son club formateur, espère une intervention d’Al-Khelaïfi pour faire avancer le dossier.

« Outre le Barça, la Juventus, City, et Tottenham discutent avec le clan Rabiot. Ces derniers aimeraient directement discuter avec Nasser, qui enchaîne les rendez-vous à l'étranger », précise le site sportif. À suivre…