PSG - Mercato : Bombe, Nasser Al-Khelaïfi doublé sur Nicolas Pépé ?

Nicolas Pépé ciblé par le PSG pour l’été prochain.
Par JEAN-LUC D
Publié le 01 mars 2019 à 10:04 | mis à jour le 01 mars 2019 à 10:04
Résultats

Considéré comme l’un des cinq meilleurs joueurs de Ligue 1 cette saison, Nicolas Pépé serait l’une des priorités du PSG pour le prochain mercato estival. Mais l’attaquant du LOSC pourrait finalement snober la direction du club de la capitale pour rejoindre Unai Emery à Arsenal.

Robert Pires : « Nicolas Pépé ? C’est le type de recrue dont Arsenal a besoin. »

« On n’est pas un club riche, donc si la bonne proposition arrive pour Nicolas Pépé, on sera obligé de le vendre. (…) Au PSG par exemple, il a sa place. J’imagine une attaque, en se disant que Cavani n’est pas là, avec Neymar à gauche, Mbappé au centre et Pepe à droite, c’est quelque chose d’extraordinaire. C’est top, top, vraiment top niveau », déclarait dimanche dernier Luis Campos, patron du recrutement à Lille OSC, au micro de l’émission Téléfoot sur TF1, ouvrant ainsi clairement la porte au Paris Saint-Germain pour son attaquant de 23 ans.

Sur le plateau de Bwin, Robert Pirès, ancien international français, estime pour sa part que l’international ivoirien serait parfait dans l’effectif d’Unai Emery du côté d’Arsenal FC.

« Pépé serait-il une bonne recrue pour Arsenal ? Pépé serait une recrue fantastique pour Arsenal, mais ils devront payer cher pour le recruter. Il suscite beaucoup d’intérêt, car il joue si bien et beaucoup de clubs seront sur lui cet été. Je ne le vois pas partir pour pas cher. C’est le type de recrue dont Arsenal a besoin pour se propulser dans le classement, mais je pense qu’ils vont rater leur chance s’ils ne sont pas en Ligue des Champions. Pépé est un joueur de Ligue des Champions et voudra jouer pour un club qui dispute cette compétition », a expliqué l’ancienne gloire des Gunners.

Outre le Paris Saint-Germain, Manchester United, Chelsea, FC Barcelone et le Bayern Munich seraient également sur les traces du protégé de Christophe Galtier.

Affaire à suivre…

Facebook
Twitter
email
Whatsapp