OL Mercato : Jean Lucas lâche un indice sur son avenir

Jean Lucas, milieu de terrain de  l'OL. Publié le 08 janvier 2021 à 12:30

L'OL a autorisé Jean Lucas a se trouver un nouveau club cet hiver, afin de se donner les moyens de jouer régulièrement. Le milieu de terrain a posté un message sur Twitter, au sujet de son futur, quelques jours après l’ouverture du marché de l’hiver.

OL : Jean Lucas confirme son départ dans les tuyaux

Poussé dehors par la forte concurrence à son poste à l'OL, Jean Lucas va quitter la capitale des Gaules, comme annoncé. Il sera prêté dans un club de Ligue 1, ce mois de janvier, selon la tendance actuelle. En pole position pour recruter le milieu de terrain brésilien, le FC Nantes aurait été doublé par le Stade Brestois. D’après L’Équipe, c’est bien le club du Finistère qu’il va finalement rejoindre au mercato et non l’équipe du nouveau coach Raymond Domenech. Aucune confirmation n’est encore faite sur la prochaine destination de Jean Lucas, mais ce dernier a confirmé son départ dans les tuyaux, de Lyon. « Car avec Dieu, rien ne sera impossible », a-t-il posté sur le réseau social, avec deux émoticônes à l’appui : un sablier et deux mains jointes.

Jean Lucas poussé dehors comme Reine-Adélaïde

Jean Lucas n’a pas de temps de jeu à l'OL cette saison. Lors de la première partie de la saison, il a joué 8 bouts de matchs en Ligue 1 et a été titulaire une seule fois, soit 166 minutes cumulées. Le joueur de 22 ans a pourtant été transféré de Flamengo (Brésil) par Juninho, pour 8 millions d’euros, en juillet 2019. Il est sous contrat avec le club rhodanien jusqu'au 30 juin 2024. En effet, Rudi Garcia ne compte pas sur le natif de Rio de Janeiro. L'entraîneur des Gones a du beau monde dans l'entrejeu. En plus d'Houssem Aouar et du jeune Maxence Caqueret (20 ans), il y a Lucas Paqueta recruté à l'AC Milan, fin septembre 2020. Face à la concurrence, Jeff Reine-Adélaïde avait décidé de quitter l'OL, l'été dernier, pour avoir du temps de jeu. Il a rejoint l'OGC Nice en prêt, avec une option d'achat.





Par ALEXIS