Stade Rennais Mercato : Camavinga, précision sur sa situation

Eduardo Camavinga, milieu de terrain du Stade Rennais. Publié le 08 janvier 2021 à 20:15

Eduardo Camavinga, milieu de terrain du Stade Rennais, est l’une des cibles privilégiées du Real Madrid. Ces dernières semaines, son nom est associé au Bayern Munich. Alors qu’il joue moins ces derniers temps, la rumeur sur son départ s’intensifie. Julien Stéphan a fait une mise au point sur la situation du néo-Tricolore.

Camavinga sur le banc, « il ne faut pas y voir des signes »

Eduardo Camavinga pourrait rapporter un gros chèque au Stade Rennais en cas de transfert. Selon Transfermakt, sa valeur est de 60 M€ sur le marché. Le Real Madrid surveille ses moindres mouvements depuis l’été dernier. Zinedine Zidane souhaite recruter le joueur de 18 ans, afin de prendre la place de Luka Modric en fin de contrat en juin 2021. Le profil de la révélation du Stade Rennais lors de la saison 2019-2020 est aussi dans le viseur du Bayern Munich. Son profil plait à Hans-Dieter Flick qui ne peut pas compter de Corentin Tolisso trop souvent blessé.

En cette période de mercato hivernal, le temps de jeu réduit d'Eduardo Camavinga est interprété comme un signe de son départ dans tuyaux. Il n’en est pourtant rien, selon les explications de Julien Stéphan en conférence de presse. « Il a été deux fois remplaçant, il ne faut pas y voir non plus des signes », a-t-il rassuré, dans des propos relayés par L’Équipe. « Eduardo a un peu moins joué des matchs, il en a débuté d'autres. Il a eu un petit coup de moins bien, mais il va revenir, retrouver de la fraîcheur, de la spontanéité », a justifié le coach du Stade Rennais, tout en précisant : « j’ai un effectif à gérer, des temps de jeu à partager. Je ne veux pas qu'on soit sur la jante en février ».

Eduardo Camavinga joue moins au Stade Rennais

Eduardo Camavinga a été sorti par Julien Stéphan, à la mi-temps du match contre le RC Strasbourg (1-1), fin novembre. En décembre, il avait démarré le match contre le RC Lens (0-2) sur le banc de touche, avant son entrée en jeu en seconde période. Lors des deux derniers matchs de Ligue 1 (les 17e et 18e journées), le N°10 du SRFC était encore remplaçant. Pire, il n’a joué que les derniers instants, soit 25 minutes contre le FC Metz (1-0) et 13 minutes contre le FC Nantes (0-0).





Par ALEXIS