OL : Aulas prend position sur l'avenir des droits TV en France

Jean-Michel Aulas, président de l'OL, reste confiant sur l'avenir des droits TV en France. Publié le 14 janvier 2021 à 18:00

La situation économique critique que vivent les clubs professionnels français de Ligue 1 et Ligue 2 est causée par la pandémie de Covid-19 et le fiasco des droits TV, entre Mediapro qui ne tient pas ses engagements et Canal qui demande un nouvel appel d'offres. Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, très informé sur la question, a tenu à donner son avis sur la situation, exprimant beaucoup de confiance.

Tous les clubs français sont touchés selon Aulas, même son OL

Tout roule pour l'OL. Premier de Ligue 1, le club rhodanien avance tranquillement ses pions lors du mercato hivernal. Après avoir prêté Moussa Dembélé et Jean Lucas, le directeur sportif des Gones Juninho a décidé de s'offrir Islam Slimani pour 18 mois. Présenté mercredi, l'international algérien (69 sélections) s'est fait voler la vedette par son président, Jean-Michel Aulas, dont l'avis sur le bourbier dans lequel a mis les pieds le football français avec les droits TV compte énormément. Dans un premier temps, le septuagénaire a admis que la situation est compliquée pour tous les clubs, y compris le sien : "Bien sûr qu'on essaie de s'adapter à la situation, qui est doublement difficile en France. On a fait au niveau de la Ligue les pires erreurs en arrêtant le championnat (la saison dernière). On a choisi Mediapro alors qu'on aurait dû prendre des garanties supplémentaires. On se retrouve dans une situation difficile."

Le patron de l'Olympique Lyonnais reste néanmoins confiant en sa capacité et celles de ses pairs a trouvé une solution assez rapidement : "Vous le savez, l'Italie a accepté une offre de revalorisation d'un financier. Ils ont valorisé à une valeur élevée le championnat italien. On ne peut pas dire que le championnat français s'est dévalorisé. il faut qu'on trouve des solutions pour que les droits TV retrouvent leur valeur. J'ai discuté avec Vincent Labrune (président de la LFP) pour réfléchir à des solutions, je sais qu'elles vont arriver. Il faut qu'on trouve la bonne solution pour que personne ne perde au change, j'ai aussi une confiance absolue en beIN Sports et Nasser al-Khelaïfi."

Aulas croit encore en Maxime Saada et en Canal+

De nouveau interrogé sur la question aujourd'hui par BFMTV, l'homme d'affaires lyonnais a réiteré sa confiance envers Maxime Saada et Canal+ : " On n'a pas un problème structurel de valeurs de droits mais un problème de timing. Canal a toujours été proche du football français. Même quand Mediapro est arrivé avec des offres très supérieures, on n'a pas perdu le contact avec Canal qui a d'ailleurs repris ce lot 3 acheté par beIN. On pourra compter sur Canal au moment où il le faudra. Il y a un momentum à trouver. Vincent Labrune, avec la Ligue, y travaille d'arrache-pied. Ne paniquons pas, la valeur intrinsèque des droits existe. Mais c'est vrai qu'à court terme, il y un danger collectif au niveau des clubs." Pas de panique à avoir selon JMA, qui a toujours un coup d'avance sur l'actualité du football.





Par Chemssdine