ASSE : La menace de la relégation, une vraie possibilité

ASSE : La menace de la relégation est-elle bien réelle ? Publié le 25 janvier 2021 à 17:15

Ce n'est pas la joie du côté de l'ASSE. Le club ne s'en sort plus sportivement et périclite au classement de la Ligue 1 pour pointer à la 16e place. Une mauvaise période qui se prolonge et qui laisse envisager le pire pour la suite de la saison.

L'ASSE en chute libre en Ligue 1

"C'était un match à sens unique, en perdant 2 à 0 à la mi-temps, on s'estime presque heureux. Nous avons perdu la bataille du milieu de terrain, et c'est bien souvent là que les matchs se jouent. Puis la qualité technique des Lyonnais a fait le reste. Quand on n'y arrive pas, et qu'on est trop faible comme nous l'avons été, c'est dur de se sortir de ce pressing. C'est dur de se procurer des occasions, on n'a pas su se sortir de ce pressing très haut, et les opportunités stéphanoises se sont soldées par des courses incroyables pour se projeter dans la surface adverse", c'était l'analyse du derby face à l'OL (perdu 5-0) dimanche, faite par Loïc Perrin sur France Bleu Saint-Etienne Loire.

L'ancien capitaine des verts qui avait assisté au match à Geoffroy-Guichard, s'est montré très inquiet pour la suite de la saison des Stéphanois. En effet, l'ASSE a du mal depuis un certain moment et n'est actuellement pas aidée par le cluster de Covid-19 qui la prive d'un nombre de joueurs. Cependant, ce n'est là le seul problème de Saint-Etienne. L'inconstance de certains joueurs et les choix de Claude Puel sont eux responsables de cet échec. Les points perdus notamment contre des équipes abordables, pénalisent plus l'ASSE qu'une défaite, certes large, mais plus prévisible contre l'OL.

Il faudra faire sans mercato pour les Verts

Claude Puel bien que lucide sur la situation, ne semble plus en état de remobiliser son groupe. Ses mots à l'issue du match, reflétaient sa frustration mais laissaient transparaitre un certain défaitisme : "C'est difficile à accepter, on est en colère contre nous-mêmes, en colère après avoir facilité la tâche à cette équipe, en colère de concéder autant de buts sur des phases arrêtés. On a espéré, malgré ce qu'il nous est arrivé ces derniers temps, on espérait un match avec plus de qualité, de suspense... On est très déçu et en colère contre nous-mêmes", avait-il déclaré.

Cependant il faudra plus que l'espoir pour espérer redresser la barre, et a priori, cela ne passera par des renforts, comme l'a annoncé Puel : "On a travaillé depuis pas mal de temps sur plusieurs dossiers. Malheureusement, on n'est pas suffisamment attractif, notamment sur le volet financier puisque différents joueurs signent ailleurs. Je ne veux pas m'attacher et trop rester sur ce mercato, parce que tout simplement notre marge de manœuvre financière n'est pas suffisante." Il faudra donc pour l'entraîneur stéphanois compter sur le groupe à sa disposition. A voir, la réaction des joueurs à la prochaine journée de championnat (l'ASSE affrontera l'OGC Nice).

Le spectre de la relégation pour l'AS Saint-Étienne

En attendant, la menace d'une descente en Ligue 2 à défaut d'être imminente, est bien réelle, comme on en a convenu Loïc Perrin : "Cela fait un petit moment qu'il faut être inquiet pour le maintien en Ligue 1... Ça fait un petit moment que nous sommes dans cette zone-là, notre avance de points se réduit fortement. Le match à Reims a été décisif et on l'a perdu. Il faut sonner la révolte, mais je sais que tous les joueurs en ont conscience", a déclaré le joueur à la retraite. Il est encore suffisamment tôt, mais tout juste, pour tenter de se sauver du pire. Pour cela l'ASSE sait ce qu'il lui reste à faire.





Par Hind