Équipe de France : Le gros regret d'André-Pierre Gignac

Équipe de France : Le gros regret d'André-Pierre Gignac Publié par Matthieu le 24 mars 2021 à 11:45

Alors que l'équipe de Francejoue cet été son premier Euro depuis sa défaite en finale, à domicile, face au Portugal lors de l'édition 2016, André-Pierre Gignac, attaquant malheureux de la dernière rencontre de la compétition est revenu sur son tir qui a frappé le poteau dans les arrêts de jeu du match. Un coup du sort qui a hanté l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille pendant de nombreux mois.

Équipe de France : les souvenirs de Gignac

C'est une action qui a hanté André-Pierre Gignac pendant longtemps. Son tir sur le poteau, à la 92e minute de la finale de l'Euro 2016 entre l'équipe de France et le Portugal, après un crochet sur Pepe, est resté en travers de la gorge du buteur de Tigres. "Quand je vois le défenseur se serrer dans l’axe et le gardien sortir, j’essaie de la frapper comme je peux en fait, s'est rappelé l'attaquant sur RMC. Ça prend un petit rebond, mais avec un effet bizarre qui tape sur le poteau. C’est un truc de fou. Je ne sais pas si c’est le destin, je ne sais pas comment on peut appeler ça. Mais normalement, le ballon retombe dans les pieds d’Antoine (Griezmann). C’est un truc de malade quand on y pense ! Antoine est à un mètre du ballon. Et avec cet effet, au lieu de revenir sur lui, il part sur le côté, c’est un truc de fou."

"Je n'ai pas dormi pendant des mois"

La suite est connue, le Portugal remportera l'Euro sur la pelouse du Stade de France grâce à un but d'Eder en prolongation. "Je n’en ai pas dormi pendant des mois, a expliqué André-Pierre Gignac. Je n’étais pas en dépression ni rien, pas à ce point. Mais les jours qui ont suivi la finale, quand je suis retourné chez moi à Cassis, je rêvais que j’avais mis le but et que j’étais en train de fêter ça avec les copains." Depuis, le buteur fait le bonheur de Tigres au Mexique, où il est devenu le meilleur buteur du club. Un joli lot de consolation qui ne remplacera jamais l'Euro, malheureusement pour l'ancien Toulousain.

Afficher les commentaires