Gel du fair-play financier, la fête au PSG et à Man City

Abandon du Fair-play financier, le PSG et Man City libérés Publié par Gary SLM le 25 mars 2021 à 13:00

Pour une nouvelle, le possible gel des règles du fair-play financier en est une bonne pour le PSG et Man City. Les deux géants de l’économie du football européen devraient se réjouir de ce desserrage de l'étau de l’ UEFA.

PSG et Man City bientôt sauvés du fair-play financier

Le PSG et Manchester City devraient bientôt être libérés des contraintes du fair-play financier. Selon la Gazzetta dello Sport, l' UEFA étudie la possibilité de changer la façon dont les clubs pourront dépenser leur argent. Le prochain changement serait motivé par les difficultés économiques liées à la pandémie. Sans aucun doute, ce changement profiterait aux clubs avec plus de possibilités financières pour réaliser des transferts lors du prochain mercato. La règle passerait de la culture du «dépenser autant que l'on gagne» à celle de «dépenser ce dont on a besoin sans gaspiller» .



Real Madrid des années 2002-2003

En un mot, des équipes comme le PSG ou Manchester City fixeraient les limites de leurs dépenses elles-mêmes, pas l' UEFA. Le Bayern Munich, qui est un des clubs de football les plus stables économiquement parlant, pourrait profiter de cette aubaine pour recruter les joueurs qu’il veut, bien que les dépenses exagérées ne soient pas dans sa culture. Le Real Madrid, le FC Barcelone et tous les autres clubs de football peuvent également en tirer profit, mais sans aucun doute, cette nouvelle règle ferait un grand bien au Paris Saint-Germain et à Man City qui sont réputés pour dépenser sans compter.

Toutefois, l’avocat spécialiste du droit du sport, Me Thierry Granturco, estime que ce relâchement de la pression avec un abandon du Fair-play financier ne serait pas la porte ouverte à tout. Il a confié au média Le Parisien : « Je n’y crois pas trop. Quelque part, les Parisiens scieraient la branche sur laquelle ils sont assis…»

Selon sa compréhension des choses, si le PSG venait à aligner Neymar Jr, Kylian Mbappé et Lionel Messi sous son maillot, cela participerait à tuer l’intérêt pour la Ligue des champions. D’après lui, c’est l’incertitude autour du vainqueur final qui intéresse. L’avènement de 3 équipes super puissantes porterait un coup dur au sport roi en Europe.

Et le Real Madrid des Galactiques (2002-2003) ?

Il n’empêche que les clubs de foot de haut niveau ont parfois une approche différente des idées conformistes. On a encore à l’esprit le Real Madrid des Galactiques (2002-2003) quand des phénomènes comme Ronaldo, Zidane, Raùl, Figo, Makélelé, Roberto Carlos, Helguera, Hierro, Salgado et Casillas, tous des meilleurs joueurs à leur poste, composaient le onze Madrilènes. S’ils avaient tous le talent des géants, ils avaient aussi des salaires mirifiques à cette époque-là déjà, ce qui n’a en rien réduit l’intérêt des supporters pour la Champions League.

Contrairement à l’idée selon laquelle le Qatar ne devrait pas faire de nouvelles folies à l’abandon du Fair-play financier, le Paris Saint-Germain et Manchester City devraient bien se relancer dans la course aux talents. Il faut noter qu’une étoile en Ligue des champions manque toujours sur le maillot du club de Nasser Al-Khelaïfi 9 ans après son arrivée à la tête de l’équipe.

Le désir d’effacer la considération qui fait de l’ OM le seul club de foot français à avoir décroché cette étoile devrait bien inciter les dirigeants du PSG à faire des folies. Remporter une Ligue des champions avant le mondial Qatar 2022 est un des plus grands rêves des tenants du club de la capitale. Recruter un top attaquant supplémentaire ne devrait causer aucun souci aux dirigeants parisiens, pas plus supporters du Paris Saint-Germain. Ils ne seraient que très enchantés par l’idée selon laquelle une star comme Lionel Messi pourrait courir tous les week-ends sur la pelouse du Parc des Princes.

Cette nouvelle du prochain abandon du Fair play financier devrait avant tout relancer la rivalité que se livrent à distance le Qatar et l’Arabie saoudite à travers le Paris SG et Manchester City.

L' Olympique de Marseille sauvé ?

Jorge Sampaoli et Pablo Longoria, entraîneur et président de l'OM

L’ensemble des clubs européens à faible budget, l’ Olympique de Marseille compris, devraient aussi profiter de cette aubaine pour améliorer la qualité de leurs effectifs de joueurs. Cependant, ils devront toujours surveiller leur équilibre financier afin d’assurer leur pérennité. Recruter de grands joueurs va aider lors de la négociation de chaque contrat de sponsoring pour de meilleures entrées d’argent.

La règle qui marquait le passage de Michel Platini et Infantino à la tête de l’UEFA, dans les années 2010, et qui a régulièrement fait l’objet de débats parfois houleux, pourrait bien regagner les placards grâce à la pandémie.