LOSC Mercato : Galtier dénonce des méthodes de déstabilisation

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC. Publié par JEAN-LUC D le 09 avril 2021 à 07:00

Christophe Galtier s’est encore exprimé sur son avenir sur le banc du LOSC. Annoncé dans les plans de l’OL et de l’OGC Nice, l’entraîneur de Lille OSC a lancé une petite pique à l’endroit de toutes les rumeurs le concernant.

Christophe Galtier est concentré sur le reste de la saison

Leader du championnat avec trois points d’avance sur le Paris Saint-Germain, l’entraîneur de Lille OSC compte se battre jusqu’au bout avec ses hommes. Christophe Galtier considère donc toutes les rumeurs concernant son avenir comme une manière de le détourner de son véritable objectif : le sacre avec les Dogues. D’autant plus qu’il n’a aucun contact ni avec l’Olympique Lyonnais ni avec la direction de l’OGC Nice.

« Ce que je lis depuis quelques semaines, évidemment cela peut être gratifiant, mais je reste très hermétique à tout cela. Je finirai avec peut être un peu d’humour : ces méthodes, ces effets d’annonce alors qu’aucun des deux clubs cités ne m’a sollicité, montrent qu’on revient à quelques années en arrière, avec des méthodes de déstabilisation », a déclaré l’ancien coach de l’AS Saint-Étienne dans une interview accordée à l’AFP.

Christophe Galtier n'a pas pris sa décision

Sous contrat jusqu’en juin 2022, le Marseillais de 54 ans ne ferme cependant aucune porte pour son futur. S’il n’exclut pas hermétiquement une prolongation à Lille, Galtier veut toutefois attendre la fin de la saison avant de prendre une décision.

« Il ne sera pas forcément décidé avant la fin de la saison, car je me dois de rester concentré sur l'objectif. Ça ne sera pas lié à une quatrième place, une qualification directe en Ligue des champions ou le titre », a précisé l'homme de 54 ans.

Et s’il n’a pas fermé la porte à une prolongation, il exigera des moyens pour atteindre les prochains objectifs du club nordiste. Galtier veut donc se donner le temps de la réflexion et voir les options qui s'offriront à lui cet été avant de prendre une décision.





Afficher les commentaires