FC Nantes : La victoire à Strasbourg livre ses secrets !

Waldemar Kita, président du FC Nantes. Publié par JEAN-LUC D le 29 avril 2021 à 13:28

Le FC Nantes a réalisé une belle opération en allant s’imposer sur le stade du RC Strasbourg dimanche, en match comptant pour la 34e journée de Ligue 1. Un succès acquis après une réunion extraordinaire chez les Canaris.

FC Nantes : L’énorme coup de pression de Waldemar Kita

Dix-neuvième de Ligue 1 après 33 journées de championnat, le FC Nantes est parvenu à battre le Racing Club de Strasbourg dimanche. Ce succès lui a permis de se hisser à la place de barragiste après la 34e journée. Une belle performance des hommes d’Antoine Kombouaré qui pourrait trouver son explication dans un discours de Waldemar Kita d'avant match.

En effet, selon le journaliste David Phelippeau du média 20 Minutes, le président du FCN s’est invité dans le vestiaire vendredi afin de parler avec son entraîneur, le staff et les joueurs. Lors de son allocution, l’homme d’affaires franco-polonais a promis une prime à ses joueurs en cas de maintien.

Toujours selon la même source, le PDG de Vivacy a également fait un rappel des responsabilités liées à une descente possible du club en Ligue 2 au staff et aux joueurs. « Waldemar Kita s’est adressé à eux en promettant à chacun une prime de maintien si la saison connaît un épilogue heureux. Le discours s’est voulu grave, en rappelant aux intéressés qu’ils devraient assumer le licenciement de salariés du club en cas de descente en Ligue 2 », précise David Phelippeau.

Au coup de sifflet final de l’arbitre du match contre le RC Strasbourg, c’est le FC Nantes qui s’est imposé 2 buts à 1, profitant de la défaite de Nîmes face au RC Lens pour récupérer la 18e place du classement de Ligue 1, synonyme de barrage, à quatre journées de la fin du championnat.

Antoine Kombouaré réclame encore du travail

De son côté, l’entraîneur nantais dit attendre encore beaucoup de ses joueurs afin de confirmer toutes les chances de maintien en fin de saison. « Repasser barragiste, là, je m’en fous. C’est à la fin qu’il faudra être devant Nîmes. Là, je serai très content. Ça voudra dire qu’on peut jouer les barrages et qu’on a encore une chance pour le maintien. Si c’est pour que Nîmes repasse 18e la semaine prochaine, ça ne sert à rien… », a expliqué Antoine Kombouaré en conférence de presse d’après match.





Afficher les commentaires