Toulouse FC Mercato : Grosse décision du TFC contre Amine Adli

Amine Adli, attaquant du Toulouse FC. Publié par ALEXIS le 11 août 2021 à 03:35

Président du Toulouse FC, Damien Comolli a réglé le cas Amine Adli, ce mardi, en l’invitant à prendre une décision qui arrange toutes les parties. Sinon, il serait mis au placard jusqu’à la fin de la saison 2021-2022.

Toulouse FC : Comolli, « Adli va partir parce qu'il ne veut pas rester »

Amine Adli et le Toulouse FC, son club formateur, ne s’entendent toujours pas sur son avenir. Alors que la pépite est courtisée par de grands clubs européens, dont le Bayern Munich, l’AC Milan en plus de l'OM, elle ne semble pas intéressée par un transfert à l’étranger cet été. De quoi agacer la direction du club de Ligue 2, qui menace de punir le polyvalent jeune joueur offensif. En tout cas, Damien Comolli n’est pas du tout content de l’attitude de ce dernier et son entourage. Et pour le faire savoir, il a tapé du poing sur la table. « J'ai dû avoir une douzaine de discussions avec Amine Adli... Quand un joueur ne veut pas, il ne veut pas. Il va partir parce qu'il ne veut pas rester. Il partira cet été », a martelé le président du Téfécé, dans La Dépêche du Midi.

2 offres repoussées par la pépite du Téfécé

En effet, le Toulouse FC a proposé une prolongation de contrat au joueur de 20 ans, depuis l’été 2020, et il l’a rejeté. Cet été, ce sont les propositions de top clubs européens qu’il a repoussées selon le dirigeant toulousain. « Nous avons reçu deux offres. Une d'un club du top 5 européen pour 10 M€, et une du Top 15 européen pour 12 M€. Le joueur a refusé les deux clubs, que je ne peux pas nommer, mais ce sont des clubs gigantesques, qui jouent la Champions League et le titre dans leur championnat respectif tous les ans. Le joueur a refusé de discuter avec eux », a regretté Damien Comolli.

Le président du TFC menace ouvertement Amine Adli

Pour finir, le patron du TFC a mis un gros coup de pression sur Amine Adli et ses représentants, tentés d’engager le bras de fer, afin de quitter librement le club au terme de leur contrat en juin 2022. « Ça ne va pas se passer comme ça. On gardera le joueur jusqu'au 30 juin 2022, plutôt que de le vendre à 5 millions. C'est absolument niet », a-t-il prévenu. En d’autres termes, si le Franco-Marocain n’est ni transféré ni prolongé, « il s'entraînera, mais ne jouera plus les matchs », selon le président de Toulouse FC.

« Si j'étais à sa place, je me ferais énormément de soucis. Imaginons qu'il ne joue pas un match du 10 août au 1er juillet 2022, sa carrière serait grandement en danger, si nous prenions cette décision-là... », a menacé Damien Comolli.

Afficher les commentaires