EDF Mercato : Deschamps sous forte pression, Zidane en approche ?

Didier Deschamps, entraîneur de l'équipe de France, en conférence de presse. Publié par Timothée Jean le 07 septembre 2021 à 18:02

Ce mardi, l’équipe de France affronte la Finlande dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2022. Un match très important pour les Bleus et surtout Didier Deschamps, qui joue très gros dans cette rencontre.

EDF : Didier Deschamps n’a plus le droit à erreur

S'il a réussi à amener l’équipe de France vers un titre de champion du monde en 2018, malgré des débuts compliqués, Didier Deschamps n'a plus le crédit de ses années fastes. L'élimination dès les huitièmes de finale de l’Euro 2020 contre la Suisse est encore fraîche et les récents résultats des Bleus n’ont rien fait pour en effacer les traces.

L’équipe de France reste en effet sur une série de cinq matchs sans victoire, toutes compétitions confondues. Mis à part cette statistique préoccupante, les coéquipiers de Karim Benzema peinent dans le jeu. L’absence de pressing et d'intensité est régulièrement pointée du doigt. Et la solidité défensive qui faisait la force du management de Deschamps ne semble plus marcher comme avant, au point d’envisager son départ. Le patron de l’équipe de France se retrouve désormais dans une situation inconfortable.

Didier Deschamps aura encore l’occasion de se rattraper. L’équipe de France accueille ce mardi (20h45, au Groupama Stadium) la Finlande dans le cadre la sixième journée des éliminatoires du Mondial 2022. Les Blues ont à coeur de s’imposer face aux Finlandais et mettre un terme à cette série de cinq matchs sans victoire. Mais en cas de résultat insatisfaisant, c’est Deschamps qui pourrait en payer les frais.

Zinédine Zidane ciblé pour le remplacer ?

Il faut dire que les dirigeants de la fédération de football française (FFF) n’accorderont pas indéfiniment leur clémence à Didier Deschamps. Un nom est déjà évoqué pour le remplacer à la tête des Bleus, celui de Zinédine Zidane. Libre de tout contrat depuis son départ du Real Madrid en fin de saison passée, le Ballon d’Or 98 « attend patiemment son tour », précise ainsi Le Figaro.

Dans une interview à RTL, le président de la FFF, Noël Le Graët avoué également que « si Didier (Deschamps) arrêtait, si j'étais encore en place, la première personne que je verrais, c'est Zidane ». Le président de l’instance va-t-il passer à l’action pour Zidane ? C’est le souhait des supporters tricolores. Tout dépendra sans doute de l’issue du match contre la Finlande.





Afficher les commentaires