Incidents Nice-OM : L’adjoint au sport de Marseille tacle la LFP

Les incidents survenus lors du match entre l’OGC Nice et l’ OM. Publié par Timothée Jean le 09 septembre 2021 à 17:32

Au lendemain des sanctions prononcées par la LFP sur les incidents survenus lors du match entre l’OGC Nice et l’ OM, les réactions se multiplient dans la cité phocéenne. L’adjoint au sport de Marseille s’est prononcé sur cette affaire et en a profité pour tacler l’instance disciplinaire du foot français.

Nice-OM : Quand Jibrayel ironise sur les décisions de la LFP

Ce mercredi soir, la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel (LFP) a rendu son verdict concernant les violents incidents survenus lors du match entre l’ OGC Nice et l’ OM. L’instance a décidé de sanctionner l’ OM avec notamment deux matchs de suspension fermes pour Alvaro Gonzalez, et un match avec sursis pour Dimitri Payet.

Le préparateur physique de l’ OM, Pablo Fernandez, a également été suspendu de ses fonctions jusqu'au 30 juin 2022. Par ailleurs, la LFP a décidé que la rencontre OGC Nice - OM sera à rejouer sur terrain neutre et à huis clos. Tant de décisions qui passent très mal du côté de Marseille. Après Jacques Cardoze, c’est au tour de l’adjoint au maire de Marseille en charge du sport, Sébastien Jibrayel, de réagir. L’élu local « prend acte » de ces sanctions avant d’avouer qu’il « s’attendait à mieux pour l’OM ».

Poursuivant, Sébastien Jibrayel a adressé une belle pique à l’instance. « Nos joueurs sont blessés, le terrain est envahi, les conditions sécuritaires ne sont pas réunies. Et malgré cela on doit rejouer le match. Ah j'oubliais, nous ne sommes pas l'OL », a-t-il posté sur son compte Twitter avec un brin d’ironie.

Une fin de rencontre très tendue

Rappelons que la rencontre entre l’OGC Nice et l'Olympique de Marseille s’était terminée dans la confusion la plus totale, avec l’invasion des supporters niçois sur la pelouse et une altercation de chaque côté. Et après une longue période d'interruption, les joueurs de l’ OM ont finalement refusé de revenir sur la pelouse, craignant pour leur sécurité. L’arbitre, constatant l'absence des Marseillais, avait fini par siffler la fin de la rencontre.





Afficher les commentaires