Insolite : Zidane, Ronaldinho, un club amateur affole les plus grands

Zidane, Ronaldinho ou encore Ribéry, ces stars soutiennent un club amateur Publié par Thomas le 29 septembre 2021 à 19:54

Vous ne connaissez sûrement pas son nom, pourtant ces stars du football mondial en sont fans. Le Grésilles Football Club, modeste club de départemental 2 (11e division française), a reçu le soutien inattendu des plus grands noms du football. Zinédine Zidane, Ronaldinho ou encore Roberto Mancini ont envoyé une vidéo d’encouragement à l’équipe de la région dijonnaise.

Ronaldinho, Zidane... L’incroyable effet boomerang

Connaissez-vous le point commun entre Franck Ribéry, Roberto Mancini et l’ancien international anglais Emile Heskey ? La réponse : Le Grésilles Football Club. Pour bien comprendre les raisons d’un tel engouement pour ce club de district, il faut remonter au début du mois. Le 6 septembre, l’ancien Ballon d’Or brésilien Ronaldinho avait décidé d’apporter son soutien au club dijonnais à travers une courte vidéo. "Bonjour mes amis, bon championnat à vous, à toute l’équipe du Grésilles", avait envoyé l’ancien barcelonais au club. Depuis, les messages d’encouragement se sont multipliés. Plusieurs légendes du ballon rond se sont prêtées au jeu, à commencer par Zinédine Zidane.

Plus récemment, c’est l’ancien marseillais Franck Ribéry qui a lui aussi envoyé son soutien à Grésilles. L’attaquant français, qui évolue actuellement chez le promu Salernitana avait échangé il y a peu avec le président du club amateur, Abdellah Haie. "Il était très sympa, gentil et chaleureux. Vous savez lui aussi sort d’un quartier… Il nous souhaite le meilleur", avait affirmé le dirigeant dijonnais.

Le FC Grésilles peut remercier un proche du club, reconverti depuis dans l’évènementiel. Ancien du quartier des Grésilles, cet intermédiaire aurait utilisé ses bonnes relations pour convaincre Ronaldinho d’envoyer un soutien public au club. Une aubaine pour la direction de l'entité dijonnaise, et notamment pour son président. "Ces vidéos permettent de parler positivement du quartier et de Dijon qui souffrent d’une mauvaise image. Ici, les gens vivent comme tout le monde, travaillent comme tout le monde et essayent de s’en sortir. Si cela permet d’arrêter de stigmatiser les Grésilles…", a déclaré Abdellah Haie chez nos confrères de Ouest-France.

Les parcours mémorables des clubs français en Europe

Afficher les commentaires