PSG Mercato : Appel du pied d'un tricolore au Paris SG

Nasser Al-Khelaïfi et Mauricio Pochettino (coach du PSG) Publié par ALEXIS le 18 octobre 2021 à 14:44

Répondant aux critiques de certains supporters de l’Équipe de France, Benjamin Pavard a fait un gros clin d’oeil au PSG. Il estime qu’il a plus de qualités qu'Achraf Hakimi, acheté 70 M€ à l’Inter Milan.

PSG : Pavard, « Deschamps est conscient de mes qualités »

Benjamin Pavard s’est défendu face aux critiques du public des Bleus qui lui en veulent pour ses performances jugées moyennes en comparaison avec celles au Bayern Munich. Le défenseur latéral droit des tricolores est surpris et agacé par les critiques à son encontre, car selon lui, il n’est pas en Équipe de France par complaisance.

« Si Didier Deschamps me fait confiance, ce n’est pas parce qu’il aime bien mes beaux yeux ou mes beaux cheveux. Il est conscient de mes qualités », a-t-il martelé sur Canal +, tout en déplorant le regard du public français sur lui. « J’aurais aimé être plus respecté en France, car je suis Français, mais après je ne vais pas forcer les gens à aller regarder les matchs en Allemagne. Les vrais qui regardent le football connaissent les performances que j’ai faites et que je fais », a poursuivi Benjamin Pavard.

Benjamin Pavard se voit meilleur que Hakimi au PSG

Le champion du monde 2018 s’est ensuite comparé à deux joueurs de classe mondiale évoluant au même poste que lui. L’un évolue au PSG et l’autre à Liverpool. Il estime que « sur le papier, son nom est peut-être moins sexy que Achraf Hakimi ou Trent Alexander Arnold, mais il trouve que défensivement il est plus complet » que ces deux joueurs. En d’autres termes, le tricolore estime que s’il évoluait au Paris Saint-Germain, à la place de l’International marocain, il aurait eu plus de respect et de considération. Toujours pour comparaison, Benjamin Pavard (40 sélections) a été transféré du VfB Stuttgart au Bayern à 35 M€, soit la moitié du transfert de Hakimi (36 sélections) à Paris. Le nom du natif de Maubeuge (Nord) circulait dans la capitale depuis l'été 2020 avant l'arrivée du Marocain.





Afficher les commentaires