Vente ASSE : 100M€, le milliardaire russe passe à l'offensive !

L' ASSE vendu bientôt au milliardaire russe Sergei Lomakin ? Publié par ALEXIS le 29 novembre 2021 à 11:54

La vente de l’ ASSE s’est accélérée ces derniers jours avec la candidature d’un milliardaire russe, passé à l’action dimanche.

ASSE : Roman Dubov, bras droit du milliardaire russe, en action

Le match de l’ ASSE contre le Paris Saint-Germain a été l’occasion pour le milliardaire russe, candidat à la reprise en main du club ligérien, de passer à l’offensive. Selon les informations de L’Équipe et du quotidien Le Progrès, ses représentants, notamment son bras droit Roman Dubov, étaient présents à Geoffroy-Guichard, dimanche. Ce dernier est en effet le président russe de Total Sports Investments (TSI), l’une des entreprises du milliardaire russe Sergei Lomakin. « Afin de montrer sa détermination, tout le board de cette entreprise domiciliée à Londres était présent. À commencer par Roman Dubov, son président depuis 2010 », a appris le quotidien sportif.

Au sein de la forte délégation conduite par Roman Dubov, la source a noté la présence de Michel Salgado (46 ans), ancien défensif international espagnol. Si Salgado a effectué le déplacement sous la neige et jusque dans la Loire, c'est en tant que conseiller sportif de Total Sports Investments. Or, cette société de capital-risque investissant dans le sport vient de décider de racheter l'AS Saint-Étienne, a confirmé la source.

Une offre de 100 M€ d'investissement transmise à KPMG

En plus des visages du projet russe dévoilés, L’Équipe révèle que l'homme d'affaires russe, via TSI, « a adressé par mail une lettre d'intention dans laquelle elle faisait part de sa volonté d'injecter 100 M€ dans l' ASSE », y compris le prix du rachat des parts sociales. Par ailleurs, la délation russe a terminé son rendez-vous dominical à Saint-Étienne par une visite des installations du centre d’entraînement des Verts (le sportif Robert-Herbin de l'Étrat).

Rappelons que la direction du club ligérien avait annoncé de nouveaux candidats, « dont la capacité financière est indiscutable ». Elle avait souligné aussi que ces nouveaux dossiers répondent aux critères demandés par le cabinet KPMG et que ses représentants ont « une volonté de conclure le rachat dans les meilleurs délais ».






Afficher les commentaires