OM Mercato : OL, tout s'accélère pour Anthony Martial !

Anthony Martial, dans le viseur de l'OM, l'OL se rapproche de la Juventus. Publié par Thomas le 24 janvier 2022 à 11:11

Dans le viseur de l' OM, l' OL mais aussi du FC Séville, Anthony Martial est à un pas de quitter Manchester United cet hiver.

OM Mercato : OL, Martial se rapproche d’un cador

C’est le dossier qui agite l’Angleterre depuis des semaines. En manque de temps de jeu à Manchester United, Anthony Martial a indiqué à ses dirigeants vouloir quitter le navire mancunien cet hiver, lui qui voit son contrat courir jusqu’en juin 2024. Face à cette posture, plusieurs grands clubs européens sont allés à la pêche aux informations concernant l’attaquant tricolore. Comme l’avance RMC Sport, l’ OM et l’Olympique Lyonnais ont coché le nom du joueur dans leur short-list en attaque, profitant de ses envies de départs pour réaliser un très joli coup mercato.

À quelques jours de la fin du mercato hivernal, le dossier n’est toujours pas bouclé. Une situation qui inquiète le clan Martial, notamment son agent, Philippe Lamboley, qui continue ses contacts avec plusieurs clubs. Si le FC Séville était un temps en pole position pour enrôler l’ancien Monégasque, l’attaquant serait désormais proche d’un autre cador, la Juventus.

Selon The Athletic, Anthony Martial pourrait rapidement rallier la Serie A, où la Juve lui fait les yeux doux. Des contacts vont avoir lieux entre les représentants du joueur et les Bianconeri. Si l’intérêt des Sévillans pour Martial est réel, les prétentions salariales du Français rendraient son arrivée difficile. En parallèle, les dirigeants de Man United se disent prêts à laisser filer leur avant-centre dans le cadre d’un prêt plus 5 millionsd’euros, un deal accessible pour le club italien.

Où en sont Lyon et Marseille dans le dossier ?

En conflit avec sa direction, Anthony Martial ne se ferme pas à un retour en France, dans un club où il pourrait se convertir en leader offensif. Si l’ OM ne se montre pas insensible au joueur de 26 ans, la récente signature de Cédric Bakambu, aurait refroidit les ardeurs phocéennes, qui verrait une arrivée de Martial comme difficile économiquement, notamment si aucun départ n’est acté en amont. Si l’Olympique de Marseille n’abandonne pas la piste menant au Français, le club semble néanmoins en retrait par rapport aux autres prétendants.

Pour ce qui est de l’ OL, la donne semble différente. Le club rhodanien a récemment vu sa piste prioritaire, Sardar Azmoun, partir en fumée et se retrouve donc sans réelles options offensives. Cet échec cuisant avec l'attaquant iranien devrait pousser Jean-Michel Aulas à passer la seconde pour Anthony Martial. Si rien n’est joué à l’heure actuelle, il est fort probable que la situation se décante cette semaine pour l’attaquant mancunien.






Afficher les commentaires